AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mais qu'est ce qui m'arrive ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Saol
♦ PNJ ♦

avatar

Date d'inscription : 29/06/2009

Nombre de messages : 41
Muffins Muffins : 23

MessageSujet: Mais qu'est ce qui m'arrive ?   Lun 29 Juin 2009 - 23:48

    Après avoir été victime de symptômes des plus étranges, allant de crampes dans les membres jusqu'aux douleurs intenses dans les articulations, vous avez pu vous rendre compte de changements notables quant à votre apparence. En effet, vous avez rajeuni. Pas qu'un peu. Votre corps a perdu en quelques minutes dix ans. Pas votre esprit, vous vous souvenez de tout ce que vous avez fait, votre mémoire est intacte ainsi que tous vos savoirs.

    Inquiet, vous vous êtes alors dirigé en hâte à l'hôpital où il n'a pas fallu longtemps aux médecins pour vous diriger vers une cellule de crise mise en place exceptionnellement. A la vu des autres hybrides vêtus de vêtements trop grands, vous ne pouvez que deviner que vous n'êtes pas le seul à avoir été victime de cet étrange virus. Les médecins ne vous ont pas informé de grand chose, si ce n'est que la maladie est contagieuse et que c'est pour cette raison que vous êtes en quarantaine. Le personnel hospitalier est plutôt optimiste et pense trouver bientôt un moyen pour vous de retourner à la normale...

    En attendant, vous êtes confiné dans cette aile de l'hôpital avec les autres « malades ». Des chambres vous ont été attribuées, elles sont toutes composées de deux lits, d'un téléphone, d'une télévision et vous avez une vue sur la cour de l'hôpital. En revanche, impossible d'ouvrir cette fenêtre. Il ne vous reste plus qu'à attendre...


    [Postez à la suite]


Qui suis-je ?
I'm everybody. Every single thing in the world. I'm the World. But actually, I'm nothing...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saol
♦ PNJ ♦

avatar

Date d'inscription : 29/06/2009

Nombre de messages : 41
Muffins Muffins : 23

MessageSujet: Re: Mais qu'est ce qui m'arrive ?   Jeu 17 Sep 2009 - 20:42

    L'infirmier n'en pouvait plus. Avec toute cette agitation et ce problème d'épidémie, cela devait faire plus de quarante huit heures qu'il n'avait pas dormi. Ou alors, seulement une ou deux heures par ci par là. A cause de cela, il n'avait pas vu son compagnon non plus – puisqu'il était resté tout ce temps à l'hôpital – et n'avait plus qu'à espérer que ce dernier ne lui en veuille pas trop. S'il avait su en postulant ici qu'il serait susceptible de travailler autant pendant des périodes de crise, nul doute qu'il y aurait réfléchi à deux fois. De plus, les conditions n'étaient pas les meilleures. Pour être sûr de ne pas être infecté, tous les infirmiers et médecins portaient des blouses, des gants et des masques. Comme ils n'avaient pas assez de personnel pour pouvoir s'occuper de tant de patients, ils n'avaient pas le temps de dormir et fonctionnaient tous à la caféine. C'était encore un miracle que personne n'ait fait d'arrêt cardiaque à cause de cela. Il espérait qu'au moins, toutes ces heures supplémentaires seraient payées, il en profiterait pour partir en vacance avec son compagnon.

    Il sursauta lorsqu'une alerte retenti dans l'hôpital, puis un message qui demandait à tous les infirmiers de se retrouver dans la salle de réunion. Comme ses collègues, il y couru. Là, le directeur de l'hôpital et les principaux médecins annoncèrent qu'ils avaient enfin trouvé un antidote, qu'il était à ce moment même en train d'être produit en nombreuse quantité. S'en suivit quelques règles : administrer les premières doses aux enfants et quand le reste arrivera, s'occuper des adultes. Pour l'instant, il ne semblait pas que le virus ne soit nocif au corps, si ce n'était pour ce retour en arrière d'une dizaine d'années. Ensuite, c'était à eux de surveiller que l'antidote ne provoque pas des réactions allergiques ou étranges. Il ne manquerait plus que les patients se retrouvent avec une dizaine d'années en plus... Enfin, malgré les inquiétudes, le personnel entier de l'hôpital était soulagé. La crise semblait surmontée et tous allaient pouvoir reprendre un rythme normal une fois les patients guéris. Sans parler de retourner aux autres patients, ceux qui étaient là bien avant l'épidémie et qui avaient malgré tout été un peu abandonnés à leur sort...

    L'infirmier prit donc à son tour quelques doses, pour aller se charger des chambres de l'aile ouest de l'hôpital. Visiblement les enfants avaient été placés dans cette aile. Il s'y précipita donc, entrant dans chaque chambre pour injecter par intraveineuse l'antidote. Il eut un peu plus de mal avec certains enfants qui craignaient les seringues. Mince, ce n'était vraiment pas le moment de rendre les choses plus difficiles. Et il était loin d'avoir les nerfs pour garder patience et expliquer calmement que c'était important. Il finit donc par employer sa force d'hybride ours pour maintenir les patients les plus réticents et parvenir à leur injecter la solution sans éclater une veine ou autres accidents. Après avoir attendu un moment pour prendre note d'effets indésirables le cas échéant, il quitta la pièce pour rejoindre la suivante, qui lui offrit un spectacle des plus particuliers...

    Un adolescent était assit dans un fauteuil et semblait regarder la télévision, un hybride lapin albinos semblait remonté, un enfant bélier venait d'être amené dans la chambre par un infirmier qu'il salua et pour finir, un petit tigre était sur son, l'air piteux, et venait de demander où se trouvait un certain Lawrence. Comme s'il avait le temps de s'occuper de tout cela alors qu'il devait encore passer dans plusieurs chambres.


    « J'ai le plaisir de vous annoncer que l'antidote a été découvert, semble-t-il. Aussi je vous demanderai de relever vos manches et de me laisser vous faire l'injection, normalement vous ne devriez même pas sentir quoi que ce soit. »

    Qu'est ce qu'il détestait parler à travers ce masque. Mais il ne se voyait pas âgé de quinze ans, parcourir l'hôpital pour administrer des antidotes. Non mais vraiment... Vivement que ce cauchemar se termine.

    [Hors-Jeu : A vous de jouer vos personnages, dans l'ordre qui vous convient, pour réagir à ce poste. L'infirmier réapparaîtra quand vous aurez tous répondu au moins une fois. Si vous n'êtes pas encore intervenu, vous avez toujours la possibilité d'arriver maintenant, ou de prétendre que votre personnage était déjà là.]


Qui suis-je ?
I'm everybody. Every single thing in the world. I'm the World. But actually, I'm nothing...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Golding
♤ Rebelle Vipère ♤
Étudiant

avatar

Date d'inscription : 05/03/2009

Nombre de messages : 80
Muffins Muffins : 9

Rapport
Age: 19 ans
Orientation sexuelle:
Compagnon: None

MessageSujet: Re: Mais qu'est ce qui m'arrive ?   Mar 27 Oct 2009 - 19:26

[Je n'ai pas lu tous vos posts en détail, mais dans la mesure ou Gabriel était inconscient, c'est plus logique ainsi]

Personne jusque là n'avait prêté attention à une petite masse roulée en boule, emmitouflée dans des vêtements bien trop grands et maculés de sang séché. La peau d'une pâleur mortelle, contrastant violemment avec la chemise et le jeans noirs qu'il portait, l'enfant était bien plus évanoui qu'endormi. Il n'avait pas 10 ans. De longue boucles châtain et ambrées, un corps mince, probablement pas bien grand pour son âge.

Gabriel était arrivé inconscient à l'hôpital le matin même pour une chute brutale de sa température corporelle. Une matinée fraiche l'avait fait entrer en hypothermie, et les professeurs de l'université avaient immédiatement appelé les secours qui l'avaient pris en charge. Mais les ennuis ne s'arrêtèrent pas là. Le temps d'arriver à l'hôpital et d'être emmené dans une salle surchauffée destinée à lui rendre vie, la transformation avait commencé à opérer ; peu à peu le jeune homme avait "rajeuni", du moins physiquement, jusqu'à arriver dix ans en arrière. C'était donc un petit garçon de 9 ans qui se réveilla dans le décor familier et abhorré d'une chambre aseptisée, des draps blancs. Il n'y avait personne dans la chambre lorsqu'il revint à lui, et il se dirigea naturellement vers la petite salle d'eau, vérifier les dégâts de ce nouveau bug de son double patrimoine génétique. La vision de son visage lui fit l'effet d'un électrochoc ; un enfant, il était un enfant. Le petit garçon qu'il avait été, il l'était à nouveau ! Il l'était toujours ! Avait il donc rêvé toute cette vie, ces dix années ? Une illusion de son esprit fragile, une soupape d'échappement ? Le complot régnant derrière le monde d'Animalia Kingdom ; une pure invention de sa part ?

Figé, terrifié, il fut rapidement pris d'une crise de panique des plus violentes. De toutes ses forces, il envoya son poing fracasser le miroir et poussa un long hurlement. Le temps que le personnel médical intervienne, il avait planté ses crochets dans ses bras en plusieurs morsures profondes. Ils durent se mettre à plusieurs pour le maîtrisé, car malgré son jeune âge et sa faible constitution, Gabriel était d'une souplesse stupéfiante (quelques chromosomes reptiliens y étaient sans doute pour beaucoup), et dans sa crise, il se démenait comme un beau diable, frappant, griffant, mordant quiconque tentait de lui entraver ses mouvements.

Ils finirent par battre en retraite, l'enfermant dans la chambre, et, comble de cruauté, inversèrent la climatisation. Privé d'une chaleur salvatrice, l'homme-vipère sombra peu à peu dans un semi coma, et c'est ainsi qu'il avait été déposé dans l'aile réservée aux victimes de l'étrange épidémie de rajeunissement.



Lentement, la silhouette frémit, puis battit des paupières. Faible, encore, le coeur très lent, mais remontant doucement vers la conscience. Il tira sa langue fourchue, sentit des présences vivantes. Un corps était plus froid que les autres... Un reptile aussi ?
Poussa un faible gémissement, Gabriel ouvrit les yeux, puis, recevant ses souvenirs d'un seul bloc, se redressa d'un bond, manquant de chanceler et de retomber aussitôt. Il reja des coups d'œil effrayés et menaçant de part et d'autre, montrant les crocs, prêt à attaquer si quelqu'un tentait de l'approcher.


My reasons to live
Were my reasons to die
But at least they were mine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://horizon.over-blog.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mais qu'est ce qui m'arrive ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mais qu'est ce qui m'arrive ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un bon moment en liberté dans le camp avec Mon ami indien. Mais il falait qu'une jument arrive??!( parachute)
» Je l'espere pas mais si cela arrivé
» Veut voir Abdel mais tomber sur Nirina (Pv elle)
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »
» Aristide : « Sélection mais pas d’élections ! »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Animalia Kingdom :: Intrigue : Elixir de Jeunesse-
Sauter vers: