AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Shanahan ou Shanazar ? [PV Absinthe]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elliott Shanahan
♧ Humain ♧
Scientifique / Etudiant

avatar

Date d'inscription : 04/03/2011

Nombre de messages : 30
Muffins Muffins : 21

Rapport
Age: 21 ans
Orientation sexuelle: Ambivalent
Compagnon: Aucun. Pourquoi, tu veux une nuit ?

MessageSujet: Shanahan ou Shanazar ? [PV Absinthe]   Dim 3 Avr 2011 - 16:11

[J'ai déjà fait mieux... En espérant que ça t'aille !]

« Trompé ? Vous vous êtres trompé ?! Vous vous foutez de ma gueule ! »

Voir Elliott en colère est une chose très rare. Il possède un grand sang-froid qu’il a développé en même temps que sa raillerie et son hypocrisie pour supporter toutes les moqueries et les rejet qu’il a subit. L’énerver est donc très difficile, mais le bureau de poste avait réussi cet exploit. Et ce n’était pas le genre d’exploit dont on peut être fier… Fulminant, le visage fermé, les mains posées à plat sur le bureau et contenant sa colère du mieux qu’il pouvait, il dominait de toute sa rage le pauvre employé qui avalait difficilement sa salive, tentant de garder un minimum d’autorité professionnelle.

« - Ce paquet est d’une importance capitale. Capitale, vous m’entendez ! Et vous l’avez envoyé à la mauvaise personne ?!
- Vous comprenez… Entre Shanahan et Shanazar, il n’y a que quelques syllabes de différence…
- Une syllabe. UNE. Et vous avez commis une erreur impardonnable du point de vue professionnel ! Où habite ce Shanazar ?
- Je ne peux pas vous révéler son adresse, c’est contraire au règlement, il nous renverra de lui-même le paquet s’il est honnête.
- Oui, et bien imaginez un instant qu’il ne le soit pas ! Vous avez de la chance que je ne porte pas plainte contre vous. »

Elliott fit demi-tour et sortit d’un pas rapide et sonore du bureau de poste. Il expira violemment, pris une profonde inspiration et commença à réciter tout bas er à toute vitesse les décimales de pi qu’il connaissait. S’étourdir de chiffres l’aidait toujours à évacuer sa colèreet à mieux réfléchir. Il devait impérativement récupérer ce colis avant que ce Shanazar ne l’ouvre. Il savait qu’il avait pris un risque en demandant à un collègue des dossiers sur les Hybrides par la poste, mais il ne pouvait pas imaginer que les employés étaient aussi idiots ! Sauf qu’il n’avait pas l’adresse. Qu’à cela ne tienne, il devait pouvoir trouver toutes les informations utiles sur l’Intranet réservé aux Humains en poste sur AK.

Il entra chez lui et se précipita directement à son ordinateur, sans même prendre le temps de refermer la porte et d’enlever ses chaussures. L’appareil s’alluma rapidement, améliorant un peu l’humeur de l’étudiant, qui ouvrit sans attendre une page Intranet. Alors, Shanazar… Ce n’était pas un nom courant. Comme il le pensait, il n’y avait qu’une personne répondant à cette recherche. Absinthe Shanazar, hybride panthère et coursier de son état. S’il respectait ses horaires, il devait être en pleine livraison. Il devait donc rentrer le soir, vers 18h. Il y serait. En attendant, il avait pas mal de boulot…

Absorbé par la rédaction de ses rapports quotidiens et la réalisation de ses devoirs (être de nouveau étudiant avait ses inconvénients…), il ne vit pas le temps passer. Il aurait pu profiter de ce temps libre pour sortir avec ses amis, mais… Il n’avait pas encore l’habitude d’avoir des personnes qui l’appréciaient et désiraient passer un peu de temps avec lui. Les équations à plusieurs inconnues et la sociologie formaient, eux, un entourage stable et rassurant, et il s’y sentait en sécurité. C’est à peine s’il quitta ses livres pour se préparer à manger ; il était trop stressé pour avaler quoi que ce soit. Aussi, quand son réveil sonna, indiquant dix-huit heures, il sursauta. Ses yeux fatigués brûlaient un peu, mais la douleur passa avec quelques gouttes de collyre.

Il arriva rapidement à l’immeuble où logeait ledit Absinthe. Son appartement était situé au dixième étage, tout en haut. Bien sûr, l’ascenceur était en panne… Laissant échapper tous les jurons qu’il connaissait, il monta au pas de course et faillit tomber d’inanition au quatrième pallier. Quand il arriva au dixième, épuisé et transpireux, il s’accorda quelques minutes pour prendre son souffle, avant de sonner à la porte. Il y eut quelques bruits, peut-être des gromellements étouffés, et la porte s’ouvrit sur un grand félin aux cheveux noirs. Elliott savait apprécier la beauté chez un homme, mais il n’était pas d’humeur.


« Bonsoir. Je m’appelle Shanahan, Elliott Shanahan. Et toi, c’est bien Absinthe Shanazar ? Il semblerait que ces incompétents du bureau de poste t’aient transmis un paquet m’étant destiné. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Absinthe Shanazar
♣ Hybride Panthère ♣
Coursier tout terrain, à vot' service!

avatar

Date d'inscription : 12/12/2010

Nombre de messages : 57
Muffins Muffins : 35

Rapport
Age: 20
Orientation sexuelle: Seme
Compagnon: Rien de fixe

MessageSujet: Re: Shanahan ou Shanazar ? [PV Absinthe]   Dim 3 Avr 2011 - 17:19


- Mraaaaaaaw...

Absinthe au réveil, c'est violent. En tout cas, ça ne pousse pas à sympathiser avec, et encore moi à le faire chier. Le regard noir et embrumé, les cheveux en batailles, son premier geste est également le plus salutaire pour son humeur : mettre de la musique. Parce que - ouais, quand même - la musique, c'est LE truc qui le rend sociable. Hop hop hop, une fois celle ci mise en route, ses doigts pianotent rapidement comme pour en refaire les accords. La lumière qui filtre à travers les fenêtres cogne à sa rétine et lui arrache un nouveau grommellement alors qu'il se traine jusqu'à la cuisine pour se préparer le sacro-saint bol de lait chaud. Ouais, il boit du lait, et alors? Le denier qui s'était permis un commentaire déplaisant à ce sujet avait fait un vol direct jusqu'à l'escalier avec la promesse d'un œil au beurre noir la prochaine fois qu'il s'y tentait. Se payer la fiole de la panthère, c'est risqué. Le faire au petit matin avant qu'il ai bu son bol, carrément suicidaire. Mais passons. Le coursier sirote son breuvage adossé à la fenêtre, à présent, et observe la ville s'éveiller lentement. Il aime cette vile. Sa ville. Sa vie. C'est un immense labyrinthe dont il connait tous les passages. Il l'aime et elle le lui rend bien, il faut dire. Besoin d'un bon plan, d'une adresse sympa? Le fauve est un habitué de tout ça, et notamment de tout ce qui se trame en underground. Avec lui, ça chémar, y a pas d'lézard.

RIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIING

- J'ARRIVE, UNE SECONDE!

Avec un grondement rageux contre l'abruti qui ose lui esquinter les oreilles en sonnant comme un demeuré, la panthère se relève, pose son bol vide sur le rebord de la fenêtre. S'étire et baille un bon coup. Bah quoi, il va pas se magner pour un type qui le dérange à c't heure là, non plus? Puis, avec une paluche qui débroussaille vaguement sa tignasse, il se dirige tranquille peinard vers la porte. Où le gars poireaute et lui brise à nouveau les oreilles avec un "DRIIIIIING DRING DRIIIING" hargneux. 'Tain, j'vais m'le faire s'il me fait chier pour rien... Du steak de bon matin, cool!" Le félin est d'humeur carnassière. Lorsqu'il ouvre enfin la porte et toise sans bienveillance le livreur (car ouais, c'est juste un foutu livreur !), celui-ci tâche de garder sa contenance. Waiwai, vas-y. Essaye de me faire croire qu'à cette heure là, c'normal de gaver les honnêtes gens.... Mais bon, on est un brave gars, le bol de lait a aidé aussi à calmer le grincheux au réveil... Il repartira peinard. Une signature là, un colis de taille moyenne, et on referme la porte au nez du gugus. What is THIS? Curieux, Absinthe retourne le paquet qui ressemble à un joli lot de paperasse empaqueté. Gné? Paperasse? Kézaco? Mais ce qui lui arrache encore un grommellement, c'est le nom du destinataire : Shanahan.

- Oh les cons!

Pas le temps de s'appesantir là dessus, le portable sonne pour rappeler qu'aujourd'hui, c'est boulot! Hop hop hop, le grand brun a juste le temps de poser en vrac le colis mystère et de prendre ses roller. Aujourd'hui est une journée programmée, il n'aura pas le temps de le poser à l'agence. Et ses clients ont la priorité, pas de doute là dessus. D'un bond, il sort en claquant la porte et descend en trombe la dizaine d'étages pour enfin se lancer sur ses roues chaussées à l'arrache. Gauche droite, gauche droite, il file à vive allure et entame sa bonne journée de coursier zélé. La ville est là, qui l'entoure et l'accueille. Ses différentes tâches ont tôt fait de lui faire zapper cette mésaventure matinale, et tout concentré à son job il ne voit pas le temps passer. Pas le temps, pas le temps, il faut aller vite pour que les clients soient contents. Un, deux, trois.. Les paquets défilent, le fauve ne prend même pas la peine de manger à midi. Boarf, il a l'habitude...

De retour chez lui aux alentours de 18h, la panthère souffle enfin. Courir toute la journée à travers la ville entière sur ses roller, il a l'habitude. Mais ça crève quand même. Bah, aujourd'hui il a de la chance, pas de livraison tardive. Parce que waiwai, il a des horaires assez larges. C'est en gros le coursier tout terrain et tout horaire, celui de l'urgence. Et pour peu que vous mettiez le prix, il vous fait une course à minuit sans problème. Sauf que là... À peine arrivé, les blade déchaussés, la musique lancée et un gros steak sorti du frigo :


RIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIING

- ... Ils ont décidés de tous me faire chier, aujourd'hui, ou quoi?

Avec un soupire et un grondement prometteur sur un retour de sale humeur, la panthère se dirige à nouveau vers la porte d'entrée. Bon. Poignée. Serrure. Ouvrir. Ne pas tuer le gars de suite, et attendre de savoir pourquoi il se pointe. Face à lui, un jeunot plutôt mignon dans son genre qu'il domine de quelques centimètres. Et se présente comme le propriétaire du fameux colis du matin... Qu'il avait zappé, en fait. Okay. Abs' s'apprête à aller chercher le fameux paquet, zyeute encore un coup le bonhomme. OUAIS. BON. Il a escaladé les dix étages, a pris la peine de se pointer ici, a réussi à arracher son adresse aux employés (qu'il faudra penser à engueuler d'avoir filé ce genre d'info, d'ailleurs !)... Le brun hésite, remue pensivement sa longue queue noire... Et s'écarte avec un sourire mi-figue mi-raisin. Allez, rigole, mon gars, t'as réussi à vaincre les escaliers maudits. D'un geste de la tête, il encourage l'invité à entrer dans sa tanière. Il l'a trouvé et a grimpé jusqu'à sa tanière, il mérite bien ça...

- Elliott, c'est ça? Entre et r'prend ton souffle. Ton paquet cadeau est dans l'secteur, j'comptais le refiler à la poste demain. Et ouais, j'avoue, ils sont pas doués.

Puis, en refermant la porte, la panthère se dirige tranquillement vers le coin cuisine et ouvre le frigo pour se prendre une Maudite -sa bière favorite. Tant qu'à faire, hein....

- Tu veux boire quelque chose, pour te remettre de la dure ascension?


[hrp : .................. J'avais l'inspi. ._. ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elliott Shanahan
♧ Humain ♧
Scientifique / Etudiant

avatar

Date d'inscription : 04/03/2011

Nombre de messages : 30
Muffins Muffins : 21

Rapport
Age: 21 ans
Orientation sexuelle: Ambivalent
Compagnon: Aucun. Pourquoi, tu veux une nuit ?

MessageSujet: Re: Shanahan ou Shanazar ? [PV Absinthe]   Ven 8 Avr 2011 - 17:42

Ah. Alerte amabilité. Il était simplement venu chercher son paquet, et voilà que le sieur Shanazar l'invitait à entrer chez lui. Elliott fronça les sourcils, en proie à un léger dilemne intérieur. D'un côté, son caractère associal et railleur qui le somme de sortir une répartie bien sèche et de filer dès le précieux colis en main. De l'autre, sa nouvelle expérience de sociabilité, les souvenirs des bons moments qu'il a passé avec les rares Hybrides qui ont réussis à percer un peu sa carapace. On fait confiance à son naturel ou on décide d'être poli ? Dans la balance s'ajoutaient de plus en plus de raisons d'accepter l'invitation. Il était crevé et ne se sentait pas le courage de se taper la descente. Il avait soif. Il aurait l'occasion de compléter son rapport avec des observations sur le comportement d'un félin dans une habitation et autre conneries du genre que réclamaient les scientifiques. Il fit un mouvement vers l'avant, se figea. Une petite phrasede mesquinité moyenne glissa entre ses lèvres.

« Trop aimable... »

Il entra. Posa un pied chez l'inconnu. Enchaîna les pas. S'arrêta, un peu mal à l'aise, encore peu habitué à cette expérience. Absinthe referma la porte et le dépassa, se dirigeant vers ce qui ressemblait beaucoup à une cuisine. Il se servit une bière quis se tourna vers l'humain.

« - Tu veux boire quelque chose, pour te remettre de la dure ascension?
- Ouais, pourquoi pas ? Une bière aussi, si ça ne te dérange pas bien sûr... »

C'est à peine si l'on percevait les restres d'ironies dans sa voix. Décidément, il faisait des progrès niveau sociabilité... Il alla s'asseoir d'office sur le canapé, chose qui l'aurait fait hurler si elle se déroulait chez lui. On ne s'asseoit pas tant que l'hôte ne vous y a pas invité. Mais... Il serait plus correcte de dire que l'humain s'affala lourdement. Dix étages en courant, c'est pas rien... Il enleva son blouson qu'il posa à côté de lui et laissa son regard errer dans la pièce. C'était un vrai bordel organisé qui, point positif, était propre malgré le désordre ambiant. La décoration était colorée et rendait les murs presque vivants. Il repéra rapidement LE paquet, celui pour lequel il était venu, posé sur un coin de la table et apparemment intact.

Soulagé, il se concentra sur son hôte. Une rapide et discrète recherche sur son smartphone lui apprit que le félin avait un an de moins que lui. WTF ? Pas croyable ! Il le dépassait pourtant de quelques centimètres et faisait fichtrement plus mature. À moins que ce ne soit lui, Elliott Shanahan, qui paraisse bien plus jeune que ses 21 ans. Faut dire que ses fringues d'ado et ses cheveux métallisés n'aidaient pas : aujourd'hui, il portait un T-shirt noir à tête de mort, un jean déchiré, une simple chaîne en argent autour du cou et un bracelet à pointes. Alors qu'Absinthe, lui, avec son jean simplement délavé et son T-shirt sombre et neutre, avait clairement quitté la sphère préadolescente.

Continuons l'observation. Une tignasse brune presque noire, des yeux d'un vert saisissant, une belle bouche, un beau corps, une queue de chat gracile... C'est dingue, tous les Hybrides étaient bien foutus ! La panthère de base est déjà une créature sensuelle, et croisée avec un mec, ça donnait un canon. Petit sourire en coin.


« Sympa, ta piaule... D'un autre côté, j'aurais mal vu un beau gosse comme toi dans une porcherie. Ton copain doit être un sacré chanceux. »

Il avala quelques gorgées de la Maudite qui avait été posée devant lui pendant qu'il réflechissait et se permit de se mettre un peu plus à l'aise, sans toutefois pousser le bouchon trop loin. Un félin, ça a le sens de la propriété immobilière, ça protège son habitat, et ça peut mordre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Absinthe Shanazar
♣ Hybride Panthère ♣
Coursier tout terrain, à vot' service!

avatar

Date d'inscription : 12/12/2010

Nombre de messages : 57
Muffins Muffins : 35

Rapport
Age: 20
Orientation sexuelle: Seme
Compagnon: Rien de fixe

MessageSujet: Re: Shanahan ou Shanazar ? [PV Absinthe]   Mer 11 Mai 2011 - 22:06

Le drôle d'oiseau à qui le matou vient d'ouvrir sa porte semble pour le moins rétif. Ah, on fait de l'ironie? Bah, ce n'est pas la panthère qui va lui en tenir rigueur... Lui même en est un fervent adepte, ce serait l'hôpital qui se fout de la charité. Avec un sourire, le fauve a refermé la porte de sa tanière et se retrouve maintenant à prendre non pas une mais deux bières. La Maudite, y a que ça de vrai! Le steak attendra la fin de l'apéro, ou plutôt le départ de l'incité surprise. Allez mon grand hop hop hop! On rentre au frais!

En revenant dans le salon, deux bières et un verre à la main (lui même boit toujours au goulot), il jette un coup d'œil en coin au jeunot. Ouais, il n'est pas vieux, c'est clair! Il a quoi, vingt piges à tout casser Quoi que, avec son look d'ado rebelle pseudo rock et sa gueule juvénile, le brun lui en donnerait bien moins. Genre dix-sept ou dix-huit. Un joli minois, faut lui reconnaître ça. Quant à son caractère... Par ici les répliques acides! En son for intérieur, Ab est persuadé que ce p'tit gars là sait remettre le premier lourdingue à sa place avec une répartie bien sentie. Il suffit de l'entendre deux secondes pour s'en douter. Bref, un ch'tit gosse qui a du cran, et ça lui plait.

Le gosse prend ses aises et souffle un peu plus. Accessoirement, il en profite pour le mater vite fait. Et recommence la parlote avec des réflexions assez amusantes. Ok, la piaule est sympa, merci du compliment, sympa de dire ça. Mais quel rapport avec le "beau gosse" ? In petto, le fauve examine cette drôle de conclusion avant de passer à la phrase suivante qu'on lui soumet. Son... Copain?Lequel? Choisis dans la liste, honey. Fais ton shopping <3. Cette idée lui arrache un rictus sarcastique alors qu'il boit sa bière.


- Mon copain, hein...

Il lâche ce murmure sans réaliser sur le coup qu'il pense à voix haute, hausse les épaules lorsqu'il s'entend glisser ça entre les crocs. Un regard vers le gamin, une autre gorgée de Maudite... C'est bon, tout baigne. Avec un sourire auquel les canines proéminentes donnent un air carnassier, sa queue bat tranquillement la musique de la chanson qui passe. Absinthe ne se formalise pas plus que ça de cette indiscrète investigation. Alors, mon p'tit? C'est quoi, le jeu?Faire parler l'autre ? Pour le moment, ça a l'air divertissant. Autant faire un peu mumuse... Peut-être même qu'il se mettra à intéresser lui aussi à ce petit curieux, et à fouiner à son tour. Pour le moment, repos. Keep cool. Il va répondre à Elliott, c'est entendu. Mais ne dira pas tout d'un coup. C'est pas drôle, sinon...

- Thanks pour la piaule. Par contre, j'accueille pas des masses. Je préfère que ça reste ma tanière, mon antre perso. Mon coin peinard, quoi.

Le jeune en tirera les conclusions qu'il veut. C'est vrai que son appart' n'est pas le quartier général et que n'y rentre pas qui veut. Mais bon, c'est pas non plus un ermitage total, hein. Disons qu'il régule tout ça au cas par cas. Et puis, certains ont leurs entrée régulières, à condition de réserver. Et même pour les admis ici, faut faire gaffe à où ils mettent les pattes. Seuls quelques élus sont acceptés à l'étage. À vrai dire, ils ne sont que quatre : ses trois éternels compères, à savoir Gin, Sey' et Doyle, et son cher loup Ethan. Quant à celui qui tâcherait de braver l'interdis gare au matou! On est ici chez lui, et Absinthe entend bien faire respecter son intimité et les lois qui régentent l'appart'.

[hrp : désolé pour la qualité et l'attente >_>]


Dernière édition par Absinthe Shanazar le Mer 7 Sep 2011 - 11:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elliott Shanahan
♧ Humain ♧
Scientifique / Etudiant

avatar

Date d'inscription : 04/03/2011

Nombre de messages : 30
Muffins Muffins : 21

Rapport
Age: 21 ans
Orientation sexuelle: Ambivalent
Compagnon: Aucun. Pourquoi, tu veux une nuit ?

MessageSujet: Re: Shanahan ou Shanazar ? [PV Absinthe]   Mer 18 Mai 2011 - 20:56

Bon. Est-ce que de solides connaissances en rhétorique peuvent suffire pour décrypter des sous-entendus que seules les relations sociales peuvent permettre de saisir ? Normalement, non. Mais Elliott avait suffisamment frôlé le genre humain et ses désespérantes et futiles conversations qu'il compris l'essentiel, à savoir que la panthère était célibataire. C'étais aussi le plus important... S'il parvenait à "sympathiser" (Dieu, quel mot étrange et dépourvu de sens...), si son talent de manipulateur était toujours aussi efficace et s'il se sentait seul une nuit... Il pouvait tenter quelque chose. D'intéressant aussi. Son regard glissa rapidement sur le corps de son hôte. Ouais. Et d'agréable....

« Ta gueule, Elliott. Tu as autre chose à faire que fantasmer et faire des bêtises dans le noir. »

Se parler à soi-même n'est pas le propre des surdoués, mais Elliott s'y adonnait souvent, donnant lieu à de savoureuses conversations, car qui de mieux pour exercer son ironie que soi-même ? Dans le cas présent, la musique qui passait en fond sonore le distrayait agréablement du flux intérieur de ses pensées. La longue queue gracile d'Absinthe bat la mesure avec une justesse qui révèle ses talents musicaux, et son sourire légèrement carnassier révèle des canines plus longues et aiguisées que la moyenne.

Toutes ces informations, l'état de l'habitat, le physique, la psychologie (semblable à la sienne ; le fauve a sûrement autant de classe que lui pour rembarrer les fâcheux !), le régime alimentaire, tous les détails les plus futiles sont enregistrés dans le disque dur de la mémoire de l'Humain. Il pourra tout ressortir plus tard et faire son rapport, ce qui lui vaudra des félicitations dont il n'a rien à faire. En fait, c'est un métier cool, tu côtoie des beaux mecs en permanence tout en assouvissant ta curiosité en biologie, et on te paye en échange de paperasse à fournir régulièrement. Le pied.

Satisfait par sa condition, la vue et le goût agréable de la Maudite qu'il boit au verre (Ab' a vu juste, comme tout maniaque il ne boit jamais au goulot), Elliott se renfonce dans le canapé moelleux et étouffe un bâillement. C'est un coin agréable, cet appartement... On s'y détend tout de suite. Sa fatigue, causée par l'escalade, est vite remplacée par une torpeur bienvenue. M'enfin bon, il ne va pas non plus s'endormir sur place, chez un Hybride qu'il connaît depuis moins d'une heure.

La sonnerie de son GSM le fait sursauter et il grommelle quelques injures et remarques exaspérées en sortant l'appareil de sa poche. Ce n'est pas le Bureau, ils n'appelleront jamais un agent en présence d'un hybride. Non, il s'agit de Laurant, un hibou sympa et mignon malgré ses grands yeux qui lui donnent un air d'uke dans un de ces yaoi clichés. Un soupir impatient siffle entre ses lèvres. Soit il le rembarre, soit il décroche. Il n’a pas l’habitude de ce genre de situations et il esquisse une grimace un peu effrayée tandis que la sonnerie, lancinante, reprend encore et encore.

Il va répondre. Laurant est un peu naïf et collant, mais il est vraiment gentil et compréhensif. C’est aussi le premier qui a pratiqué une petite fente dans la carapace du surdoué, il mérite donc un peu de patience. Elliott se lève et articule un « Désolé » à l’adresse de la panthère. Au lieu de s’éloigner en direction de la porte, il s’enfonce un peu plus dans le territoire du félin, un peu trop près de l’étrange mezzanine. Mais pas le temps pour les considérations architecturales, il y a un nul en maths qui sèche sur un problème.


« Elliott ! Je sèche sur un problème de maths ! »

Les gens sont terriblement prévisibles, le saviez-vous ? L’Humain haussa les yeux aux ciel et baissa un peu la voix :

« -Ouais. Moins fort, je suis chez quelqu’un.
-Ah oui ? C’est qui ? Quelqu’un que je connais ? Je suis content que tu te sociabilise enfin un peu pl…
-Abrège ! C’est quoi le blème ?
-Tu es méchant ! Je croyais que tu…
-Bordel, Laurant, si tu continues à hululer comme ça je raccroche et tu te débrouille seul !
-La… La triangulation de Delaunay… »

Une minute plus tard, la diabolique triangulation était expliquée à voix basse et pressante. Elliott rangea son téléphone, remarquant avant que le haut-parleur était activé. Il haussa royalement les épaules et retourna finir sa bière, se rasseyant à sa place.

« Pas de commentaires, c’est chiant. »

Il reposa brusquement son verre, le visage fermé. Puis il jeta un œil à la mezzanine qui lui avait tapé dans l’œil, laissant échapper sous le coup de l’énervement, une remarque acide.

« C’est quoi là-haut ? La litière pour chat ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Absinthe Shanazar
♣ Hybride Panthère ♣
Coursier tout terrain, à vot' service!

avatar

Date d'inscription : 12/12/2010

Nombre de messages : 57
Muffins Muffins : 35

Rapport
Age: 20
Orientation sexuelle: Seme
Compagnon: Rien de fixe

MessageSujet: Re: Shanahan ou Shanazar ? [PV Absinthe]   Ven 20 Mai 2011 - 1:03

Tiens, y en a qui se relâchent. Le p'tit gars commence à se détendre franchement une fois sa curiosité satisfaite. A pu' quizz, fin du questionnaire. Remballez boutique, y a plus rien à voir. Enfin, ça dépend pour qui. Parce que oui, ce nouveau regard appréciateur d'Elliott qui fait l'état des lieux le long de son corps et une estimation de la marchandise ne lui échappe pas. Ab' a vu plus discret... De toute façon, pour lui la question ne se pose pas : il ne touche pas aux mineurs. C'est malsain, ce genre de truc. Et il n'est pas pédophile. L'autre aura beau être le plus mignon du monde, s'il ne prouve pas qu'il a 18 berges bien tapées, c'est mort d'office. Manquerait plus que j'ai des emmerdes avec des parents... Un bâillement qu'il étouffe en guise de réponse, l'invité surprise se relaxe de plus en plus. L'ambiance est presque zen et le fauve profite pleinement de la musique jusqu'à ce qu'une sonnerie stridente lui vrille les tympans.

Instinctivement, le fauve se redresse dès que celle-ci retentit. Il a l'ouïe assez fine pour que cela le fasse presque sursauter. S'il avait pu, il aurait rabattu ses oreilles et les aurait caché davantage encore dans sa crinière de jais pour étouffer le timbre du GSM. Mais peine perdue. Tout ce qu'il peut faire, c'est orienter ses oreilles finement ciselées et effilées vers l'arrière et endurer le tout avec une grimace amusée. D'ailleurs, il n'est pas le seul que cet attentat sonore fait réagir. Le ch'tiot aussi a sursauté, s'est redressé d'un bond, et maintenant il accueille l'appareil avec une petite brochette de jurons. S'il semble être dérangé par la mélodie électronique, l'idée de décrocher pour la faire cesser ne semble pourtant pas lui plaire. Bah alors, trésor ? La sociabilité te fait peur? Le GSM va pas te bouffer, tu sais... Et quand finalement il répond, la panthère ricane dans son coin. Ah, c'est si beau l'amitié. Le gars se lève à la va-vite et s'aventure mécaniquement vers la mezzanine. Le fauve se raidit légèrement mais ne bouge pas. Mine de rien, il sirote sa bière mais ne quitte pas Elliott des yeux. juste au cas où l'envie lui prenne de fouiner plus par là. On ne sait jamais.

Mais non, tout va bien, et une fois son explication sur un truc de math au nom bizarre, le môme revient s'assoir. Brave petit. Avec une gueule de trois pieds de long et l'air aussi avenant qu'une tique. La mine grognon lui va bien ceci dit. Ça lui donne plus de maturité, du moins en apparence. D'un mouvement de tête, la panthère indique qu'elle ne fera pas de commentaire, comme demandé. De toute façon, pas son genre. Sans mot dire, il observe la maltraitance sur verre sans défense et le masque fermé qui tient lieu de visage à présent à son invité. Absinthe a du mal a saisir pourquoi expliquer un truc en une minute est si agaçant, mais il suppose que c'est un fait récurrent et donc lassant à la longue. Et puis, jouer les nounous, même à distance... Pas top effectivement. Ceci dit... C'est pas une raison pour l'envoyer chier comme ça lui comme le gosse vient de le faire. Okay, l'humour acide, waiwai, on aime ça. C'est pas ça, le problème, mais plutôt l'impression que le môme le prend pour la bonne poire sur laquelle il peut grogner quand il est pas d'humeur. Qu'il s'amuse à le provoquer chez lui alors qu'il lui a offert à boire pour se remette de l'ascension... Ça, c'est juste pas possible.

Alors lorsque la vanne est balancée, le félin se tourne vers son interlocuteur calmement. Pour le moment. Sa longue queue s'est figé un instant et opte maintenant pour un mouvement de balancier plus précipité et abrupte. Une ombre orageuse passe un instant dans son regard. L'attitude est neutre, mais sur la défensive : le matou n'aime pas qu'on touche trop à son habitat. Pas de grondement, mais si l'autre continue ça ne va pas trainer. Pas comme s'il allait se gêner pour un morveux rencontré il y a moins d'une heure.


- Hey, minute mon gars. J'suis pas le 3615 Bouc émissaire ! Trouve un autre pigeon pour te défouler et faire mumuse, mais à moi tu parles meilleur parce que je t'ai rien fait, okay?

Sur ces mots, le fauve se lève pour jeter sa bière... Et rappeler au passage qu'il est plus costaud que son invité. L'attitude droite change radicalement de l'affalement qu'il avait sur le sofa et le contraste n'en est que plus saisissant. Cette stratégie de pseudo intimidation implicite, Abs' n'en a même pas conscience. Il le fait, comme à chaque fois qu'il a le sentiment qu'un pécore empiète sur ses plates bandes. Point. Réflexe animal, que voulez vous. En se chargeant d'une nouvelle bière pour se calmer, il saisit au passage un paquet de kawuet dont il a toujours un stock bien fourni, l'ouvre, et le jette nonchalamment sur la table basse. Assis maintenant posément, bière sous le museau et peanuts à portée de patte, le matou sort de sa poche arrière son fourbi habituel. C'est à dire GSM, clope et briquet. Un coup d'œil rapidos histoire de sur l'écran, mais personne n'a cherché à le joindre. Okay, tout baigne, donc. Avec un petit soupir, la panthère commence à se rouler une cigarette avec les gestes sûrs de l'expert en la matière. Ouais, en griller une, ça va me faire du bien. Tout en s'affairant, il fait un geste vague en direction du paquet d'apéritif, plus par habitude qu'autre chose.


- Sers toi, si t'en veux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elliott Shanahan
♧ Humain ♧
Scientifique / Etudiant

avatar

Date d'inscription : 04/03/2011

Nombre de messages : 30
Muffins Muffins : 21

Rapport
Age: 21 ans
Orientation sexuelle: Ambivalent
Compagnon: Aucun. Pourquoi, tu veux une nuit ?

MessageSujet: Re: Shanahan ou Shanazar ? [PV Absinthe]   Ven 20 Mai 2011 - 13:27

Quand on dérape et qu'on casse, on paye les dégâts. Toute personne un tant soit peu civilisée le sait et l'applique. Normalement. Mais voyez-vous, pour quelqu'un comme Elliott, hostile à la moindre marque d'affection, aussi mal à l'aise en société que le serait un chat sur un radeau au milieu d'un océan, il n'y a pas à s'excuser, mais à répliquer. À ériger des défenses, se renfoncer dans un masque froid et moqueur, à rejeter l'autre par tous les moyens. La meilleure défense, c'est l'attaque. L'idée qu'il traite son hôte en paillasson ne lui effleure même pas l'esprit. Peu importe qu'il l'ai gentiment invité chez lui, qu'il lui ai offert à boire, ce n'est rien qu'un sous-fifre pour se défouler en cas de besoin.

Aussi, quand Absinthe se redressa, les yeux lançant des éclairs, la queue oscillant avec vitesse et la posture proche de celle d'un fauve à l'affut, Elliott ne comprend pas le message. Où plutôt il le comprend de travers. Ce n'est pas une mise en garde, c'est une provocation. Ce n'est pas un avertissement mais un défi lancé à sa nature même, celle du salopard ironique qui remet n'importe qui à sa place. L'Humain se crispe, sa bouche se déforme en un rictus mi-effrayé mi-moqueur, ses yeux scintillent et son dos se redresse.


"-Hey, minute mon gars. J'suis pas le 3615 Bouc émissaire ! Trouve un autre pigeon pour te défouler et faire mumuse, mais à moi tu parles meilleur parce que je t'ai rien fait, okay?
-Pardon ? Minou pouvoir répéter ? Moi pas comprendre quoi chaton dire. "Mais à moi tu parles meilleur" ? MEILLEUR ? Même un gosse ne fait pas cette faute. On dit "Mais à moi tu me parles mi..."... Hum..."

Le reste est bloqué et refuse de sortir. La panthère le domine à présent, les muscles tendus, avec une driture qui ne fait que le grandir encore plus. Le rouquin prend conscience qu'il est allé beaucoup trop loin cette fois-ci. Les poils de sa nuque se hérissent et quelques gouttelettes de sueur dégoulinent dans son dos. Il serre le bord du sofa au point d'en avoir les jointures blanches. Qu'est-ce qui lui a pris ? Absinthe ne l'a pas embêté avec son talent mathématique, n'a pas fait un seul commentaire, n'a pas eu un seul regard curieux. Pendant quelques secondes qui lui semblent une éternité, rien ne se passe, l'atmosphère est lourde, pesante. C'est le calme avant l'orage, à tous les coups. A-t-il une arme ? L'Hybride va-t-il tenter de le tuer ?

Le paquet de cacahuètes fait un bruit mat en atterissant sur la table. Elliott desserre les mains et baisse les yeux, se mordant la lèvre inférieure. Cette situation est inconnue. Bug du disque dur. Une erreur système est survenue inopinément, merci d'étendre l'ordinateur et de le redémarrer. C'est quoi le truc, là ? Pas de coup ? Pas de réplique cinglante ? Il n'est pas habitué, ne comprend pas, ça le stresse un max, il flippe un peu.


"Sers toi, si t'en veux."

Oh. Il est pardonné. Sa réplique a été royalement balayée, ignorée. L'autre n'a pas l'air de vouloir se battre, s'agiter, se lancer dans une castagne quelconque. Il s'est rassis, consulte son portable et commence à se rouler une cigarette avec talent et dextérité. L'Humain reste immobile quelques instants puis tend une main incertaine vers le paquet. Il l'attrape, l'ouvre lentement et pioche quelques peanuts à l'intérieur. Il les porte à sa bouche et mâche lentement. Avale.

"... Désolé."

Ce mot lui a coûté sa fierté et beaucoup d'efforts. Pour la première fois depuis des temps immémoriaux, il s'est excusé. Ça ne le soulage pas tellement, mais à présent il a envie de dire plein d'autres choses, de tout livrer, de parler de tout et de n'importe quoi.

"C'est juste que... Enfin... Pas l'habitude... Les autres... Je veux dire... Ma soeur... L-Laisse tomber ! Tu ne m'as pas répondu d'ailleurs. Tu cache quoi la haut ?"

Il fait un signe de tête vers la mezzanine et recommence à piocher des cacahuètes pour faire diversion. Il a laissé echapper une information confidentielle. "Ma soeur" est un mot inconnu ici, comme tout mot désignant une personne de sexe féminin. Il croise mentalement les doigts pour qu'Ab' ne relève pas ce lapsus. Au besoin, son cerveau est tout entier mobilisé pour trouver une explication plausible. La lumière décline mais ce n'est pas la panique qui lui fait perdre la vue, c'est juste la nuit qui s'épaissit.

"Et puis... J'vais pas tarder à rentrer. Pas que mes parents vont s'inquiéter... Je vis plus chez eux depuis un bail, donc bon. J'vais pas non plus abuser de ton hospitalité."

Cette phrase maladroite traduit le profond malaise dans lequel il est plongé. Il ne se sent pas coupable, juste... Un peu perdu. Il a d'ailleurs buté le dernier mot tant il lui semble incongru et hors-sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Absinthe Shanazar
♣ Hybride Panthère ♣
Coursier tout terrain, à vot' service!

avatar

Date d'inscription : 12/12/2010

Nombre de messages : 57
Muffins Muffins : 35

Rapport
Age: 20
Orientation sexuelle: Seme
Compagnon: Rien de fixe

MessageSujet: Re: Shanahan ou Shanazar ? [PV Absinthe]   Ven 20 Mai 2011 - 18:44

Être grand, c'est pratique. Ça intimide. Enfin, la plupart du temps. Quand le gamin riposte après la mise en garde, Abs' le trouve juste agaçant. Très agaçant. Et lamentable, aussi. Quand les chihuahuas veulent jouer au rottweiller, ils finissent par se faire bouffer. Bon, Elliott n'était pas non plus un nain atrophié unijambiste, mais la panthère ne l'estimait pas franchement de taille à lutter contre lui. Alors il se concentre sur la fraicheur de sa bière pour oublier la seconde vanne que le microbe lui a balancé. Se retient de lui foutre un pain. Abs', du calme... C'est bizarre d'ailleurs, qu'il fasse cet effort. D'habitude, gosse ou pas, la panthère a peu de scrupule pour ce genre de truc. Mais un truc le freine. Il faut le temps qu'il se soit rassi et qu'il ai fini de rouler ca clope pour comprendre ce qui cloche. Elliott lui rappelle Ginger. Son adorable bouc nain, son microbe de danger publique. Tellement teigneux qu'il en est devenu dangereux pour le commun des mortels. Nan, j'déraille là... Tsh! J'deviens sentimental ou quoi?

C'est d'une oreille distraite qu'il écoute le gamin s'excuser au bout d'un moment, puis commencer à le baratiner sur du grand n'importe quoi. Mouais... À tous les coups, le "désolé" a eu du mal à passer, okay. Lui même n'est pas très familier de ce genre de formalité sollennelles. Par contre, pourquoi il embraye sur les autre, son manque d'habitude de sociabilité... Hey, qu'est-ce qu'un masseur vient foutre là dedans? Interloqué lorsque le jeune prononce ce mot, Abs se redresse et fige le briquet allumé à un poil de la cigarette. Pff, encore un truc qui a du lui échapper... C'est un drôle d'oiseau qui est assis à côté de lui... Celui-ci continue de se noyer dans un verre d'eau, et tente de faire diversion pour dissiper le malaise. Le félin allume sa clope, tire une première latte, et pose les choses franchement. Pas d'agressivité, mais pas l'attitude bisounours non plus. Il est neutre, point.


- Bon, j'veux pas remuer le couteau, mais j'vais être clair. La prochaine fois que tu me fais un coup comme ça, tu bouffes tes dents et je t'offre un vol direct en bas de l'escalier. Cash.

Pas la moindre trace d'humour ou d'ironie dans ce regard vert qu'il braque sans ciller sur le gamin. C'est pas pour le rabaisser, juste pour le prévenir. Question d’honnêteté, aussi : fallait que ça sorte. Sinon, il aurait été imbuvable et aurait pas put tourner la page. Maintenant, il se sent mieux, bien mieux. Et puisque le gosse repose sa question en y mettant cette fois les formes... Le fauve exhale une bouffée de fumée bleu en tournant la tête, histoire de ne pas enfumer le petit, et répond enfin.

- Et pour ta question... T'as déjà deviné : c'est la litière pour chat. Ma piaule, quoi. Mezza V.I.P, accès interdit au grand public.

Il est culotté, de reposer la même question avec un air de dire "hého! j'veux ma réponse !". Nulle agressivité cependant cette fois-ci. Ça passe. C'est même amusant, le gamin se laisse pas démonter. Fane non plus, il se laissait pas faire même s'il avait la force destructrice d'un moucheron anorexique... Avec un petit sourire lorsque le souvenir de leur rencontre refait surface, il pioche à son tour une kawuet. Le gosse a prit le plis, tant mieux : elles sont là, c'est pour se faire becqueter sans chichis ! Souriant, il se tourne vers son invité après avoir pris une gorgée. Le mioche n'a pas froid aux yeux, et ça lui plait.

- T'as du cran en tout cas. Vouloir me rabattre mon caquet chez moi, y en a pas des masses qui s'y tentent. Tu serais pas un félin, par hasard? Ça t'irait bien. Et pour info, t'es pas prisonnier mon gars. Tu y vas quand tu veux, et tu restes un moment si tu veux.

Puis, après un petit moment d'hésitation incrédule, il craque. Et pose enfin la question qui le taraude depuis tout à l'heure. Autant se jeter à l'eau, sinon ça va tourner dans sa caboche et il pourra pas dormir. Alors il se lance et détache chaque syllabe pour reproduire exactement l'intonation que le gosse avait utilisé.
- Hey... Quand t'as dit masseur tout à l'heure... Quel rapport? T'entend quoi par là?

Par réflexe, sa longue queue bat la cadence de la musique qui passe toujours, imperturbable. C'est la dernière chanson de l'album, il mettra un autre disque à la fin de celle-ci. À l'écoute d'Elliott, les mains du coursier miment tout en restant à leur place les accords de la chanson qui passe, comme s'il possédait une drôle de guitare invisible. Cette song, il la connait bien, c'est une de celles qu'ils jouent avec son groupe, quand il s'entrainent à l'Arche. D'ailleurs, ça fait un bail qu'on a pas eu répet'... Faudrait qu'on s'y remette.


Dernière édition par Absinthe Shanazar le Dim 22 Mai 2011 - 16:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elliott Shanahan
♧ Humain ♧
Scientifique / Etudiant

avatar

Date d'inscription : 04/03/2011

Nombre de messages : 30
Muffins Muffins : 21

Rapport
Age: 21 ans
Orientation sexuelle: Ambivalent
Compagnon: Aucun. Pourquoi, tu veux une nuit ?

MessageSujet: Re: Shanahan ou Shanazar ? [PV Absinthe]   Dim 22 Mai 2011 - 15:28

- Bon, j'veux pas remuer le couteau, mais j'vais être clair. La prochaine fois que tu me fais un coup comme ça, tu bouffes tes dents et je t'offre un vol direct en bas de l'escalier. Cash.

Bon. C'est clair, c'est net, et c'est sûrement du copyright Absinthe. Il a dit ça avec calme en tirant sur sa clope, son regard vert plongé dans les yeux couleur café de l'Humain qui frissonne légèrement. C'est le côté félin qui ressort dans ces yeux vifs qui ne cillent pas le moins du monde, cette attitude reposée et nerveuse en même temps, cette posture droite. C'est bon, Elliott a compris. Il n'est pas idiot, au contraire, et s'estime heureux de ne pas être déjà au bas de l'escalier alors qu'il a déjà poussé le bouchon un peu trop loin.

Ainsi donc, la mezzanine, c'est sa chambre. Bien. Il aimerait jeter un cop d'oeil juste pour voir, mais... Quand on connaît l'attachement au lieu qu'on les chats, et dans la mesure où il a déjà tenté le diable, il préfère ne pas risquer sa peau une nouvelle fois. Il continue à grognoter machinalement des cacahuètes, recommençant à se détendre. Il a l'impression de rêver, jamais il n'est resté aussi longtemps chez quelqu'un, surtout étant aussi reposé et à l'aise. En fait, ça fait longtemps qu'il ne s'est jamais senti aussi à l'aise. Il doit donc y avoir quelque chose chez cet Hybride qui lui plaît... Étrange... Qu'est-ce que ça peut être ?


- T'as du cran en tout cas. Vouloir me rabattre mon caquet chez moi, y en a pas des masses qui s'y tentent. Tu serais pas un hybride félin, par hasard? Ça t'irait bien. Et pour info, t'es pas prisonnier mon gars. Tu y vas quand tu veux, et tu restes un moment si tu veux.

Mais oui, c'est ça ! C'est bien sûr ! Elliott se redresse, les yeux brillants. Il ressent la même chose. C'est la première fois depuis longtemps que quelqu'un lui résiste comme ça, sans se laisser démonter par ses remarques acerbes, n'usant même pas de la force. Ab' lui ressemble, par certians aspects... C'est assez déroutant et rassurant à la fois, de ne plus se sentir si seul au monde. Bon, depuis qu'il est dans Animalia Kingdom il s'est fait des amis, mais ceux-ci sont comme Laurant, ils s'écrasent devant sa mauvaise humeur.

- Un félin ? Pourquoi pas... Mais je suis peut-être un sale cabot qui déteste les minous, qui sait ? À toi de trouver, monsieur la Panthère Rose...

En fait, sur sa carte d'identité, il est considéré comme étant un Hybride panda roux. C'est mignon, les pandas roux, mais ça peut mordre aussi. Et ça colle parfaitement avec sa couleur de cheveux. Couleur naturelle, s'entend. Parce que la couleur qu'il arbore en ce moment, c'est un rouge métallisé avec des mèches argentées. C'est quand même vachement plus classieux, nan ? Un peu comme toutes ces chaînes, son jean rapiécé et ses T-shirts cabalistiques. Mais bon, d'un autre côté... Ça ne fait que le rajeunir, et personne ne le prend au sérieux.

- Hey... Quand t'as dit masseur tout à l'heure... Quel rapport? T'entend quoi par là?

Merde. Il a sursauté, renversant des peanuts partout, ça fait coupable. Ça lui apprendra à être aussi relaxé et confiant. Il ramasse les cacahuètes en cherchant la réponse qu'il avait imaginé tout à l'heure pendant son instant de panique et donc d'intense activité cérébrale. Ah, c'est bon. Peut-être pas très plausible, de loin son meilleur mensonge, mais il serait capable de démontrer ses dires.

- J'aurais aimé être masseur. Paraît que j'ai un don pour ça, comme toi tu as un don évident pour la gratte. Sauf que voilà, quand on a la haine des autres parce que les autres vous haïssent, on est pas accepté dans les salons de massage. C'est con hein ?

Elliott a dit ça avec son expression favorite, celle qui est ombrageuse et moqueuse au possible. Avec un sourire effrayant, un regard sombre et brillant de colère et de sarcasme. C'est quand il a cette figure-là qu'on saisit l'amplitude de sa haine pour l'humanité entière, de sa rancoeur et surtout de sa terrifiante intelligence. C'est une expression de colère qui ne souffre aucune réplique... En tout cas, chez le commun des mortels.

La musique s'arrête et ne reprend pas. Les traits de l'Humain se détendent, il se renfonce dans le canapé, le sachet dans les mains. Il va le finir, c'est sûr. Encore du sel à éliminer samedi prochain à la salle de sport... Bah, aucun intérêt, il n'a pas envie de coucher et n'a pas de copain. Il peut se laisser aller. Ah, c'est flippant, la nuit est tombée vachement vite. Il va finir par dormir ici si ça continue...


- Tu joue dans un groupe au fait ? Tu voudrais pas me montrer l'étendue de tes talents au lieu de remettre un disque ? En échange, je m'occupe de tes épaules, elles ont l'air vachement nouées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Absinthe Shanazar
♣ Hybride Panthère ♣
Coursier tout terrain, à vot' service!

avatar

Date d'inscription : 12/12/2010

Nombre de messages : 57
Muffins Muffins : 35

Rapport
Age: 20
Orientation sexuelle: Seme
Compagnon: Rien de fixe

MessageSujet: Re: Shanahan ou Shanazar ? [PV Absinthe]   Dim 22 Mai 2011 - 18:05

Lui, un toutou? Le chat n'en croit pas un mot. Enfin, mettons que c'est un truc peu probable. Depuis quand les caniches cherchent d'abord à mordre avant de faire copain copain? Bon, ceci dit, c'est vrai que son lupus a mauvais caractère, par exemple... Mais Ethan est une exception. Pis.. Pis c'est Ethan, c'tout. Elliott en clébard... Ouais, au fond, s'il le dit. Mais ça le laisse sceptique. En tout cas, il ne manque pas d'humour. Le rose, c'est bien LA couleur qui ne le définit pas du tout.

- Mouais, t'as pas le caractère d'un toutou, je trouve. Et pour les minous... Est-ce qu'une panthère rose en fait vraiment partie?

Tiens, par contre il tique quand on parle de masseur... Bah quoi? Il a honte de le dire? C'est un job comme un autre, et d'après certain c'est plus respectable que coursier... Lui même a échappé à la raillerie d'autres plus ambitieux lorsqu'il s'est installé en tant que coursier, mais c'est uniquement grâce à ses arguments percutants et à la présence de sa meute derrière. Et puis, ils pouvaient parler, tous ces fils à papa. Quand eux même étaient encore étudiants à mendier leur argent de poche, Abs' gagnait sa vie et son indépendance comme un grand. Okay, il n'est pas un richard, mais il ne manque vraiment de rien. Son job suffit à lui donner à bouffer et de quoi payer son loyer, ça lui va amplement. En voyant le jeune ramasser précipitamment les cacahuètes qu'il vient de faire tomber, le fauve se demande s'il est content et bien dans sa peau, du coup. Faire des math ou on sait pas quoi au lieu de masseur comme il dit vouloir... C'est radical, comme changement. Mais bon, c'pas ses oignons. Et puis, si Elliott peut lui tenir tête, il est bien assez grand pour savoir ce qu'il fait de sa vie.

- Ho, c'est trop triste, tu vas m'faire pleurer! Ça sert à rien de ruminer ta haine, Terreur. Au lieu de regarder derrière, mate plutôt devant. La vie, c'est comme une route : y a pas que de la caillasse, t'as aussi des beaux paysages. Si tu veux faire un truc, fonce et te pose pas de question. Tant que ça n'emmerde pas les autres, fonce.

La chanson s'arrête. The End. Dehors, il fait déjà nuit. Eeeeh? Déjà? Abs' note ensuite qu'Elliott lui propose un deal marrant. Démo de guitare contre massage. Ouais, euh. Ouais. Massage? Les épaules nouées? Ah bon? Par réflexe en entendant la proposition, le fauve s'étire les bras, fait le gros dos avant de le dénouer aussi, se détend les muscles de la nuque... Le tout avec un grommellement typiquement félin de plaisir. Hunhun, rien de tel que de se décrasser les muscles comme ça. P'têtre que le rouquin a raison, who knows ? La clope au bec, le fauve se lève pendant que l'invité se cale davantage encore dans le sofa. Confort mortel, hein? Il est dangereux pour ça, ce truc. Les bouteilles sont vides, son estomac aussi. 'Faut dire qu'il n'a rien graillé depuis le petit dej' à part quelques kawuets! Un vague grondement et une main sur l'estomac qui se met à revendiquer son mal être avec quelques gargouillements, le maître des lieux se dirige une fois encore vers la cuisine où il dépose les cadavres de bière.

- Si tu permets, j'vais d'abord manger un bout. J'ai rien pris depuis ce matin, j'ai les crocs. Au point où on en est, tu fais quoi, toi? Tu restes à becqueter ici? J'te préviens, l'caniche, j'ai pas de Canigou. Que du steak. Pas eu le temps de faire les courses - ce qui pour un coursier est lamentable, je te l'accorde. Et pour le deal... On verra après la boustifaille, si ça te va. Je joue mal quand j'ai pas l'estomac remplis.

Une main qui ébouriffe sa crinière de jais, Absinthe inspecte le frigo l'air perplexe. Comment se fait-il qu'il n'y ait déjà plus grand chose? Il a fait les courses y a pas longtemps, pourtant... Puis, ça lui revient en tête. Un de ses pote est passé récemment et ils ont bien entamé les réserves. Bon, bah... Demain, courses. Pour autant, le fauve ne se pose pas vraiment de question quand à l'invitation qu'il vient de lancer ni à la situation en elle même. Inviter à manger une personne rencontré une heure plus tôt et à qui il a failli maraver la ganache, c'pas si courant d'habitude. Mais lui, ne s'en étonne pas vraiment. Il prend la vie comme elle vient, et ne se pose pas en juge sur quoi que ce soit. Il a le feeling, il offre la main. Il ne l'a pas, il offre le poing. Simple, comme stratégie, mais efficace et sans chichis. Pourquoi se triturer la matière grise pour ce genre de truc, c'est prise de tête inutile. Et si mister emo refuse l'invit', il ne s'en offusquera pas pour autant... Abs', il ne se complique pas la vie sur ce genre de truc.

- Hey.. Tu peux juste remettre de la zic, s'teuplait? J'te laisse choisir dans le tas, fais toi plais'.

Abs' aime la musique, il en a besoin. Composée à 90% de rock et metal, on peut toutefois trouver sans sa réserve toutes sortes de musique. Ça et là, dans l'océan de Rock parfois Old School, on trouve des ilots de classique (waiwai, il aime ça le matou), pop, folk, punk, grunge, et une pointe de tri-pop. Des disques, il y en a un sacré paquets. Une centaine, peut être plus... Abs' en les compte plus, c'est un de ses trésors, amassés depuis son adolescence jusqu'à maintenant. Achats ou cadeau, dans tous les cas il y tient et en prend soin. Le coin musique, c'est le seul qui soit à peu près rangé, c'est vous dire!

- Au fait, comment tu sais que je fais de la zic?

Il vient à peine de percuter, le matou. Mimer la gratte est tellement naturel à présent pour lui qu'il ne s'en rend plus compte lorsqu'il le fait. Et puis, il bougeait juste les doigts, même pas le mains.. C'est discret, quand même non? Ohh... Peut être pas, en fait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elliott Shanahan
♧ Humain ♧
Scientifique / Etudiant

avatar

Date d'inscription : 04/03/2011

Nombre de messages : 30
Muffins Muffins : 21

Rapport
Age: 21 ans
Orientation sexuelle: Ambivalent
Compagnon: Aucun. Pourquoi, tu veux une nuit ?

MessageSujet: Re: Shanahan ou Shanazar ? [PV Absinthe]   Dim 22 Mai 2011 - 22:52

- Ho, c'est trop triste, tu vas m'faire pleurer! Ça sert à rien de ruminer ta haine, Terreur. Au lieu de regarder derrière, mate plutôt devant. La vie, c'est comme une route : y a pas que de la caillasse, t'as aussi des beaux paysages. Si tu veux faire un truc, fonce et te pose pas de question. Tant que ça n'emmerde pas les autres, fonce.
- C'est marrant, ces gens qui parlent sans connaître le sujet... Essaye de t'imaginer toute ton enfance avec le Q.I. d'un docteur ès sciences. On te rejette, on a peur de toi, les plus jeunes te trouvent trop vieux pour te laisser jouer avec eux et les plus vieux te repoussent parce que tu froisse leur égo de merde en étant plus intelligent qu'eux. Alors tes métaphores et tes conseils clichés, tu peux te les garder, s'il-te-plaît ? L'enfer c'est les autres, mec. Tous des salopards...

Elliott a dit ça sans aucune aggressivité, juste avec une certaine amertume et une pointe d'exaspération. On lui a resservi le même discours à toutes les sauces, sur tous les tons, dans toutes les langues possibles et inimaginables. Il en a marre, il sature, il déteste ce discours plus qu'il ne déteste l'humanité parce qu'il sait qu'il est vrai, qu'Absinthe a raison et que lui a tort, qu'il faut faire abstraction du passé pour vivre le présent et construire son futur. Et si ça lui plaît d'emmerder les autres ?

Il regarde Absinthe faire le gros dos en étirant les bras, comme un vrai chat. Il émet même quelque chose qui ressemble beaucoup à un ronronnement, ce qui arrache à l'Humain un sourire qui mélange l'attendrissement et la moquerie. Parce qu'un félin qui s'étire, c'est mignon. Et l'Hybride qui prend cette position, c'est encore plus mignon, ce qui contraste assez bizarrement avec son attitude de beau mec cool qui se la pète un peu. Puis Ab' se lève et va à la cuisine, emportant avec lui les bouteilles vides des bières et le sachet à présent vide de peanuts. Adieu la tête de petit chaton content, rebonjour le visage calme de séducteur bien dans sa peau. Et bonjour aussi aux gargouillis qui émanent du ventre de la bête. Du coup, Elliott a un peu faim lui aussi.


- Si tu permets, j'vais d'abord manger un bout. J'ai rien pris depuis ce matin, j'ai les crocs. Au point où on en est, tu fais quoi, toi? Tu restes à becqueter ici? J'te préviens, l'caniche, j'ai pas de Canigou. Que du steak. Pas eu le temps de faire les courses - ce qui pour un coursier est lamentable, je te l'accorde. Et pour le deal... On verra après la boustifaille, si ça te va. Je joue mal quand j'ai pas l'estomac remplis.

Euh... Là, ça va un peu loin pour lui, niveau relations sociales. Il a accepté de prendre un verre, a discuté presque normalement, a présenté des excuses et a proposé un massage. À ce niveau-là, vait mieux accepter l'invitation ou s'en aller avec le précieux colis qui, rappelons-le, est le but premier de cette visite ? Le roux hésite. Faut dire qu'il a la dalle lui aussi, qu'il est fatigué; alors q'il peut en plus se faire inviter à dormir... Sur le canapé bien sûr, même si l'alternative mezzanine privé est alléchante au vu de la condition physique du maître des lieux... Mais bon, ça serait un peu précipité, hum ? Bon, il accepte. C'est amusant de profiter des autres...

- Ça roule pour le steak. Tu es coursier ? Profession libérale, hum ? Ouais, si j'avais fait masseur je serai comme toi, à gagner ma vie au lieu de faire des études de biologie à 21 ans... J'aime bien ça aussi hein, au moins ça fait travailler les méninges. Je met la table ?

Elliott regarde avec amusement son hôte prendre un air perplexe devant le vide qui règne dans son frigo. Il y a le steak promis... Et c'est presque tout. Bah, en attendant que le félin fasse des miracles à partir de rien comme les magiciens des contes de fée, il va se noyer dans l'océan de disques qui règne dans un coin de la pièce. Enfin, c'est assez rangé en fait. Bon bon bon, que mettre que mettre ? Aucun titre ne lui évoque une mélodie jadis entendue. Niveau musique, malgré son style vestimentaire, l'Humain est largué. Son rayon, c'est plus le classique qu'autre chose. Ah si, il reconnaît du Vivaldi, quelques groupes de rock... Ouais, en fouillant, il finit par reconnaître pas mal de choses, mais ça ne le tente pas. Bon, la vieille méthode du am-stram-gram ? Il lance le disque que le sort lui a désigné, curieux de savoir ce qui va sortir des hauts-parleurs.

- Au fait, comment tu sais que je fais de la zic?
- Tu bat le rythme avec ta queue, tu amasse les disques, tu mime les accords avec les doigts, et tous les beaux garçons jouent d'un instrument. Statistiquement, en tout cas. C'est un phénomène de sociologie, la musique occupe une place importante dans la société actuelle, donc savoir jouer d'un instrument est indispensable pour ceux qui veulent plaire ou séduire. Musique égal canon, tu savais pas ? Perso, je joue de la musique parce que c'est beau, ça obéit à des règles mathématiques strictes.

Il revient s'accouder au comptoir, jouant avec son bracelet à pointes, haussant un sourcil appréciateur devant le dos (et ce qui s'y trouve plus bas) de la panthère qui fouille dans le frigo. On se refait pas, comme on dit, et il renonce à chasser son côté mateur.

- Tu range tes couverts où ? Et t'as un endroit particuler pour dîner, ou je nous installe au petit bonheur la chance ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Absinthe Shanazar
♣ Hybride Panthère ♣
Coursier tout terrain, à vot' service!

avatar

Date d'inscription : 12/12/2010

Nombre de messages : 57
Muffins Muffins : 35

Rapport
Age: 20
Orientation sexuelle: Seme
Compagnon: Rien de fixe

MessageSujet: Re: Shanahan ou Shanazar ? [PV Absinthe]   Lun 23 Mai 2011 - 4:35

Quand le gamin lui ressort la rengaine de l'ado mal dans sa peau, Abs' sourit et hausse les épaules. La crise d'ado, on y a tous droit. Juste que ça dure plus ou moins longtemps. Et en fouillant bien il exhume deux beaux pavés de viandes et des échalotes. HUNHUN, steak au poivre bien cuits avec son petit émincé de condiments... Ça devrait aller, non? D'une oreille distraire, il écoute la suite, et pose tranquillement la viande dans la poêle lorsqu'il... Bloque. Littéralement. Il est là, normal, devant vous.. Mais ne bouge plus. Puis, lentement, et avec... un air de profonde perplexité - sisi, Abs', c'est pas que le bogoss ténébreux - il observe Elliott avec un air franchement incrédule.

- Atta... t'as... 21 berges? No fake?

Il a les yeux ronds, le pauvre félin. Lui qui pensait avoir affaire à un gosse en pleine crise d'ado, c'est en fait un jeune adulte qu'il a face à lui. Et d'un an son ainé. WTF. Le monde n'est plus ce qu'il était ! Du coup, il observe d'un œil neuf cet étrange personne qu'il connait à peine. 21 ans... Ça reste étonnant. Le style vestimentaire n'en laisse rien présager, et la bouille est encore juvénile. Jolie, cependant, c'est certain. Très, même. Celui-là doit avoir son petit succès, avec sa gueule d'ange et ses manière de rebelle. Elliott est quant à lui allé voir les disques pour en mettre un à la demande du fauve. Alors qu'il choisit les disques, Absinthe l'observe en coin tout en préparant à manger. Lorsque le jeune homme n'use pas de sa verve acide et qu'il se concentre, on peut effectivement déceler cette fameuse maturité, ou en tout cas ce sérieux. Pourtant, quelque chose ne lui reste définitivement ardent, outre les habits. Cette rancœur envers le monde entier, peut être....

Et puis... Il faut avouer que oui, il a une force de déduction très intéressante. Et d'observation aussi. Bon, il avait toujours du mal à saisir le lien avec les beaux gosses, mais si c'est sociologique.... Ceci dit, lui même ne cherchait pas à plaire aux autres... C'était plutôt l'inverse généralement, à vrai dire. Bon, certes, il arrive qu'il vienne chercher parfois... Mais bref! Là n'est pas le sujet. Le temps que la musique soit mise, Abs' est de retour le nez dans le frigo pour en exhumer quelques pommes de terres. Ça sera un repas simple, mais tant pis. Il doit déjà s'estimer heureux d'avoir de quoi nourrir deux personnes...


- Pardon si j'ai un pauvre cerveau normal et des avis clichés, c'est plus fort que moi. Et ouais, coursier. Je travaille depuis l'adolescence pour pouvoir me barrer de chez mes pères. Ce que j'ai pu faire dès la majorité atteinte, heureusement. J'aurais crisé, sinon.

Aaaah, la famille. Moins il les voit, plus il les aime, ses deux parents. Non pas qu'ils soient désagréable, peu aimant ou autre... Non non de ce côté là, rien à redire, ils sont parfait. Simplement, Absinthe a déjà un caractère indépendant, ses parents aussi... Et c'est ainsi qu'ils l'ont éduqué. Donc oui, il va leur rendre visite, mais ne crèche jamais chez eux bien longtemps. Trois solitaire réunis, c'est juste étrange et peu confortable.

- J'ignorais que les canons allaient systématiquement de pair avec la musique... Je m'endormirais moins bête ce soir, merci ~  Et pour répondre à ta question, ouais, je suis dans un groupe. Un petit truc entre pote, va pas t'imaginer grand chose. On joue ensemble, on s'éclate, et parfois on anime une soirée ou deux... Pas de quoi casser trois pattes à un canard, comme tu vois. Ah, et les couverts sont là, dans le tiroir. On mange sur la table basse, ça te va? Je servirais à l'assiette, tant qu'à faire, alors t'occupe pas d'elles.

D'un geste vague de la main, la panthère désigne un tiroir à sa droite pour montrer où se trouvaient les couverts et entreprend d'émincer échalotes et patates d'un geste vif. MANGER. La majorité de son énergie se consacre à la confection de ce repas tant attendu. En personne habituée depuis longtemps à se faire à manger seule, les gestes sont précis. La cuisine est loin d'être sa passion et il ne connait que des choses somme toutes assez basiques, mais celles là il a l'habitude de les faire. Par contre, ne lui demandez pas des trucs savant, ça ne sera pas de son ressort. Il n'y a que la viande sur laquelle il en sache un peu plus.. On se demande pourquoi ~

- Et toi? Tu joues de quoi?

[hrp : j'ai eu d'autres trucs à faire, et au moment de dodo, j'ai vu le rp entamé.... Et donc voilà, pas eu le cœur d'attendre demain 8'D par contre, c'pas gros, gomen

Edit au petit matin : je viens de voir mon truc, c'est horriblement horrible donc.. Si tu galère trop, j'éditerais ! °A° Gomeeeeeeen ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elliott Shanahan
♧ Humain ♧
Scientifique / Etudiant

avatar

Date d'inscription : 04/03/2011

Nombre de messages : 30
Muffins Muffins : 21

Rapport
Age: 21 ans
Orientation sexuelle: Ambivalent
Compagnon: Aucun. Pourquoi, tu veux une nuit ?

MessageSujet: Re: Shanahan ou Shanazar ? [PV Absinthe]   Lun 23 Mai 2011 - 22:05

Hahahaaa. Encore un pauvre idiot qui se fait prendre par les apparences... Elliot ricane doucement en tapotant distraitement le tempo de la musique qui passe du bout du doigt. Faudra qu'il jette un oeil au titre de l'album, la chanson lui plaît bien. Il fini même par fredonner quelques passages sans s'en rendre compte. Et oui, il a une gueule et des habits de préadolescent, mais il a vingt-et-une piges ! Ça lui fait quand même un drôle d'effet de considérer Absinthe comme son cadet d'un an, même si c'est vrai... Ha, la tête du félin est jsute à se tordre de rire ! Il est encore plus choupinou avec une figure aussi incrédule que celle-ci qu'avec son expression de chaton content qui s'étire.

Tandis qu'Ab' sort des steaks, des échalottes et des pommes de terre de son frigo, Elliott se glisse dans la cuisine pour ouvrir le tiroir à couverts. Deux fourchettes et deux couteaux à viande, papam ! Il fait confiance à son hôte pour les assiettes et pour le repas. Il se débrouille plutôt bien... Très bien même. C'est un repas simple mais ce sont eux les plus savoureux ! S'il y a une discipline où il n'est pas très versé, c'est bien la cuisine. Il admire ceux qui savent faire cuire des pâtes sans les transformer en bouillie ou un steak sans en faire du charbon. Même couper un pamplemousse en deux relève de l'exploit pour lui, c'est dire. Il repasse dans la salle de séjour, manquant de heurter Absinthe par la même occasion.


- Et toi? Tu joues de quoi?
- Je connaît les bases de la guitare, j'ai fait du violon mais le piano reste mon instrument préféré. Il respecte des règles si mathématiques, c'est merveilleux... Il faut y faire des additions de tons et de demi-tons, connaître le nombre de notes dans un intervalle du genre octave ou quarte augmentée...

L'Humain continue à marmonner, plus pour lui-même que pour la panthère, les formidables équations régissant une partition tout en cherchant un coin de libre sur la table basse. Bon, utilisons la bonne vieille technique des piles qui donnent une impression de rangement alors qu'en fait non, c'est juste du bordel empilé. Appliquant cette méthode de rangement reposant essentiellement sur l'illusion optique, il parvient à dégager suffisamment d'espace pour mettre le couvert. Une agréable odeur lui chatouille les narines. Viaaaaaande. Son ventre grogne énergiquement tandis que le doux son de la viande qui grille envahit la pièce. Bon sang ce qu'il a faim ! Il n'a rien mangé depuis midi, faut dire...

Le roux se rasseoit dans le vieux clic-clac, blotti entre les énormes coussins encore chauds. Il ferme à demi les yeux, observant le félin s'activer en cuisine à travers le voile noir de ses cils. Le nouveau morceau qui passe est lent et assez doux. Elliott tente sans succès de s'occuper avec la célèbre énigme d'Einstein, mais il se rend compte qu'il connaît déjà la réponse par coeur au moment où il s'endort. Il faut le comprendre, la mélodie est lente, il est bien au chaud et il a eu une journée épuisante. Sa tête tombe sur son épaule, ses muscles se relâchent, il sombre dans le monde des rêves.

Le bruit des assiettes que l'on pose sur la table le tire de son sommeil léger. Il se redresse, un peu hébété par son réveil brusque. Pendant quelques secondes, il ressemble à un hibou, les yeux embrumés clignant à plusieurs reprises. Il se frotte le visage, s'étire et baîlle un peu. Devant lui se trouve un superbe steak avec des échalottes et des patates, le tout nappé d'une épaisse sauce qui fleure bon le poivre.


- Merde... Pardon, je me suis endormi... Et bah, c'est mieux que du Whiskas ce que tu nous sert, minou ! On attaque ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Absinthe Shanazar
♣ Hybride Panthère ♣
Coursier tout terrain, à vot' service!

avatar

Date d'inscription : 12/12/2010

Nombre de messages : 57
Muffins Muffins : 35

Rapport
Age: 20
Orientation sexuelle: Seme
Compagnon: Rien de fixe

MessageSujet: Re: Shanahan ou Shanazar ? [PV Absinthe]   Lun 23 Mai 2011 - 23:11

Wow, le ch'tit... Non, Abs', reprend toi. Ce foutu gars qui cache bien son jeu - Elliott donc- en connais pas mal sur les instruments, au final. Violon Gratte Piano, rien que ça. Étonnant aussi comme il rapporte tout aux mathématiques et aux sciences exactes... Que ce soit en parlant des beaux gosses mathématiquement musiciens, de la beauté précise des équations musicales, ou de cette facette exigeante aussi au piano, on y revient à chaque fois. Bon, ceci dit... On l'avait prévenu, non? Un cerveau de docteur ès Science, c'pas anodin. Bon, on passera sur le côté Rémi sans famille, c'pas le genre du matou. Mais cette approche des choses l'intrigue et l'intéresse, à vrai dire. Lui même ne se pose tellement pas de question du genre... Son moteur, c'est l'instinct. Purement et simplement.

- Wow, t'es un touche à tout, en fait...

Mais déjà, l'invité est reparti pour mettre la table pendant que le chat cuisine un truc. C'est rustique... 'Vaut mieux pour lui qu'il n'ai pas les gouts d'fils à papa, y a que ça! Au pire, tant pis pour lui, ça en fera plus au miaou! L'odeur de steak embaume l'appartement, et l'estomac d'Absinthe n'en réclame que davantage sa part. C'est dingue comme on se fait tyranniser par un organe moche, qu'on voit jamais, et qui en plus fait du bruit... Quand le ventre donne d ela voix, dur dur de le faire taire. Le coursier en sait quelque chose, depuis tout à l'heure ça n'arrête pas! Y a pt'être pas d'octave ou de contralto, mais c'est bel et bien audible! Alors vous imaginez bien que quand c'est enfin prêt, il y en a un qui ne traine pas des heures avant de servir !

D'ailleurs, quand il revient au salon, un spectacle attendrissant l'attend. Le p'tit s'est endormi. Ouais, merde, il est plus petit que moi. DONC voilà! C'est surtout qu'il a du mal à réaliser que ce gars là en mode chamallow mou sur son canap' est plus âgé que lui... Et là, pionce tranquillement. En même temps, il a dut avoir une sale journée lui aussi... Sans parler des étages. Oh tiens, c'est vrai... Il venait pour récupérer un colis, à l'origine, non? Dehors, ça y est, la nuit est définitivement tombée. Bin voyons, j'sens qu'il va jouer le prince aux bois dormant ici, le rouquin. Après avoir jeté un œil à nouveau sur l'endormi et avoir hésité à le réveillé, le pragmatisme reprend le dessus. MANGER. Et puis, ça lui fera du bien de grailler aussi, tiens!


- Réveille toi, Medor. Y a le canigou qu'est servi.

Elliott émerge plus ou moins facilement, et tire une bouille de hibou assez fendard. Hey, c'pt'être un piaf, finalement ? Brefouille, l'estomac n'attend pas ! Absinthe attaque de concert et avec joie ce repas bienfaiteur et ne s'estime satisfait qu'une fois son appétit comblé. Une fois ce détail d'importance enfin réglé, Absinthe sort le sacro saint tabac et se roule une autre clope. Lui même est comblé, reste à savoir si c'est bien le cas pour tout le monde...

- Si t'as encore les crocs, j'dois avoir des yaourts au fridge. Sers toi, fais comme chez toi, mec.

Puis, clope au bec again, le voilà qui se lève en laissant son assiette là et se dirige dans un coin de l'appart' pour en revenir avec sa chère guitare electro accoustique. Après tout, il est un peu tard pour sortir l'autre, et il ne se sent pas d'humeur à faire de l'électrique. Il met la bandoulière par réflexe et pince quelques accord distrait tout en revenant vers son invité.

- Laisse tomber le deal. Cadeau de la maison. J'ai envie de jouer.

Une guitare, c'est beau, mais encombrant. Pour pouvoir jour, Abs' se décale un peu sur le canap', pose amoureusement sa chère amie de toujours contre lui. Toujours avec des accords distraits, il se tourne alors vers Elliott.

- T'as envie de quoi, comme genre?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elliott Shanahan
♧ Humain ♧
Scientifique / Etudiant

avatar

Date d'inscription : 04/03/2011

Nombre de messages : 30
Muffins Muffins : 21

Rapport
Age: 21 ans
Orientation sexuelle: Ambivalent
Compagnon: Aucun. Pourquoi, tu veux une nuit ?

MessageSujet: Re: Shanahan ou Shanazar ? [PV Absinthe]   Mar 24 Mai 2011 - 13:29

Finalement, la vie sociale, ça a du bon. S'il était rentré chez lui, Elliott aurait commandé une pizza ou avalé une salade et dodo. Là, il se retrouve à déguster un steak au poivre absolument délicieux en compagnie d'un fort joli garçon et à une heure assez avancée de la nuit. Son estomac qui immitait il y a une minute à peine les grommellements des geysers s'est calmé, accueillant volontier les morceaux de viande et de pomme de terre en son sein. L'Humain se pâme et ne dit rien, refusant cette maigre récompense qu'est un sourire appréciateur au cuisinier. Faut pas pousser non plus, hum ?

Le steak englouti, les échalottes mangées et les pommes de terre avalées, Elliott entreprit de saucer son assiette avec un bout de pain d"une manière pas très distinguée. Alors que le matou entreprend de se ruiner les poumons avec une nouvelle cigarette, le roux empile les assiettes et les couvers et, dans un élan de bonté, daigne les porter jusqu'au comptoir pour ensuite revenir s'affaler dans son nouvel ami, Mister Clic-Clac le Canapé et ses coussins moelleux. Aaaaaaah, c'est le pied~ Il laise tomber sa tête en arrière en souriant au plafond, les yeux brillants. Il se ferait volontier inviter ici tous les soirs...


- Si t'as encore les crocs, j'dois avoir des yaourts au fridge. Sers toi, fais comme chez toi, mec.
- Naaaan c'est bon. Je suis repu, merci...

Dire qu'il va falloir se lever, redescendre les escaliers démoniaques et traverser au moins un quartier pour rejoindre son petit chez-soi froid et aussi chaleureux qu'un glaçon... Il se renfonce un peu plus dans l'océan d'oreillers pour échapper à cette idée, allant même jusqu'à défaire son collier et son bracelet pour les poser sur la table. Il devrait tenter le style Absinthe un de ces jours, pour voir... D'ailleurs, où est passé l'Hybride ? Elliott se redresse (difficilement) pour voir son hôte revenir avec une merveille noir et argent qui brille doucement. Ça, c'est de la guitare.

La panthère vient s'asseoir elle aussi sur le canapé, posant l'encombrant instrument à ses côtés, tirant quelques bouffées sur sa clope. Les quelques accords qu'il vient de réaliser vibrent dans les airs.


- Laisse tomber le deal. Cadeau de la maison. J'ai envie de jouer. T'as envie de quoi, comme genre?

Laissant de côté les répétitions et la syntaxe maladroite pour se pencher sur la question, Elliott se mit à réfléchir. Un classique ? Mouais, nan. Il se creuse la cervelle sans trouver une réponse qui le satisfait. Déjà, en premier lieu, aller éjecter le disque qui tourne toujours. L'Humain s'arrache à l'étreinte du divan pour aller arrêter la chaine hi-fi. Le silence qui tombe dans l'appartement le fait sursauter. Il n'y a aucun bruit, tout le monde dort à cette heure. Il s'empresse de rejoindre son hôte.

- Joue ce que tu veux. Ta spécialité. Ton grand classique de répertoire personnel.

Tant que ce n'est pas un air trop doux... Pas qu'il aime pas ça, mais il risque de s'endormir... Il sent déjà ses yeux lui picoter et lutte pour les garder ouvert. Allez Elliott, tiens bon !

[HRP : Si tu veux tu peux faire qu'Elliott s'endort pendant le morceau, ça ajoutera un peu de matière à ta réponse vu que la mienne est pas très conséquente ^^']
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Absinthe Shanazar
♣ Hybride Panthère ♣
Coursier tout terrain, à vot' service!

avatar

Date d'inscription : 12/12/2010

Nombre de messages : 57
Muffins Muffins : 35

Rapport
Age: 20
Orientation sexuelle: Seme
Compagnon: Rien de fixe

MessageSujet: Re: Shanahan ou Shanazar ? [PV Absinthe]   Jeu 26 Mai 2011 - 20:02

Hey, cey koul ! Même pas besoin de faire le ménage! Alors que Abs' le feignant laisse trainer les couverts sur la table et préfère aller chercher sa chère guitare acoustique, le rouquin s'occupe de son côté de ranger les reliefs de leur repas et d'éteindre la musique. Thanks, man! Apparemment, c'est un adepte du rangement immédiat. Une fois de retour au canapé, le coursier ne sait pas quoi jouer. Problème. Après avoir sondé le public restreint sur les morceaux désirés, il cherche dans son répertoire ce qu'il pourrait interpréter. Pas envie de taper dans le rock, il est tard et il n'a pas trop trop la foi. Alors, quoi? Peu convaincu, la panthère enchaine quelques accords tout en réfléchissant. Et puis, ses doigts commencent à adopter un rythme, et une mélodie apparait comme par magie. Le fauve la reconnait, bien sûr : c'est la première compo du groupe. C'est pas leur meilleure chanson, mais avec une forte valeur sentimentale. Rylynn, c'est le nom de la chanson. Impossible de se rappeler en quel honneur elle avait été nommée comme ça.

- Hmm, J'ai celle là. Rylynn. C'est du classique de chez classique dans notre groupe puisque c'est notre première chanson.



À vrai dire, lorsqu'ils avaient écrit cette chanson, ils étaient parti dans une sorte de délire mystique sur le sens de la vie et son rythme, à la fois terriblement lent et si précipité. C'est une chanson tranquille et sans prétention. Certains la trouvent déprimante, d'autre simplement posée. Absinthe ne sait pas quoi en penser, ne cherche même pas en vérité. Elle est, point. Ses doigts courent sur les cordes, marquent les accords, s'expriment à travers cette modeste mélodie. Le musicien se laisse porter par les notes qu'il joue presque sans y penser. Combien de fois a-t-il interprété cette chanson? Par intermittences, ses yeux se ferment et il se souvient. La soirée pendant laquelle ils l'ont écrite, celles auxquelles ils l'ont joué... Et inévitablement les couples qui se sont formés au passage. Il faut croire que cette musique est magique, elle a le don de l'apaiser.

Lorsqu'il joue, Absinthe oublie le monde, oublie sa piaule, s'oublie lui même. Il n'est que note, mélodie et accord. Il ne fait qu'un avec sa guitare, se laisse guider par elle. Sa main droite, tout en jouant les accords, frappe la rythmique sur la guitare et semble danser entre les cordes et le bois vernis. Il aime sa gratte, il aime cette musique, il aime son groupe. Il se sent bien, à sa place. Le fauve est serein, tout simplement. Un coup d'œil vers son invité à la fin du morceau lui montre qu'il n'est pas le seul que cette chanson détend. Elliott dort paisiblement sur le canap'. Impossible de savoir depuis combien de temps il roupille, le matou s'est tout bonnement laissé aller avec son morceau de musique et a totalement oublié son invité. Sans un mot et en tâchant de ne pas réveiller le jeune homme, le guitariste va ranger son instrument et pose à côté de l'endormi un tas d'oreiller et de couvertures. Le faire se barrer maintenant, ça serait mesquin.

L'horloge indique qu'il est temps d'éteindre les feux. Demain est une autre journée de travail. Bon. Une bonne douche, et dodo! Avec un soupir, le fauve se dirige vers la salle de bain pour se débarbouiller et n'en ressort qu'une dizaine de minutes plus tard. Sa crinière est encore humide, et le fauve étouffe un grognement râleur. Toujours ce sale réflexe de se laver les cheveux avant d'aller se coucher... Tché! Ses pieds nus sur le carrelage ne font aucun bruit, et il sent son lit l'appeler. La main écartant le rideau qui masque l'escalier, il étouffe un bâillement et sent le sommeil lui tomber dessus. T'inquiète, Morphée, j'arrive. Ne sachant si son invité serait réveillé le lendemain lorsqu'il partira - assez en tout cas pour entamer la journée - la panthère prend juste le temps de glisser face à celui-ci sa carte de visite sur la table basse avant de monter se coucher. Bah quoi, un potentiel client de plus, faut pas cracher dessus, si ?


[HRP : Post très court aussi... >3>]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Shanahan ou Shanazar ? [PV Absinthe]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Shanahan ou Shanazar ? [PV Absinthe]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ashelia D. Nargan, l'absinthe de l'homme [Terminée]
» Shanahan impose 2 suspensions salées
» D'absinthe et de chanvre [Aarnis]
» Absinthe, sabre et magie noire [PV Lakhsry] [Terminé]
» Brendan Shanahan LW 35 6000000 2 55 87 83 77 75 75 80 76 70 37 50 90 77 82 76 76

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Animalia Kingdom :: Quartier Résidentiel :: Appartements :: La tanière d'une panthère-
Sauter vers: