AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Bienvenu dans le clan Familial [PV Fane][Description de L'Arche]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Absinthe Shanazar
♣ Hybride Panthère ♣
Coursier tout terrain, à vot' service!

avatar

Date d'inscription : 12/12/2010

Nombre de messages : 57
Muffins Muffins : 35

Rapport
Age: 20
Orientation sexuelle: Seme
Compagnon: Rien de fixe

MessageSujet: Bienvenu dans le clan Familial [PV Fane][Description de L'Arche]   Mar 8 Fév 2011 - 22:19

<- Suite de Anamorphosis

La viande, c'est la vie. Une fois bien pénétré de cette satisfaisante conclusion, voilà notre fauve qui roule roule, mais garde une allure de petit pied. En bon adulte responsable, ou à peu près, Absinthe prend garde de rester à hauteur de nain de jardin. Histoire de ne pas trop fatiguer le demi portion qui lui colle au train en le suivant docilement. Brave petit. Tout en mâchonnant son repas improvisé, à savoir un énooorme sandwich plein de steaks et de bacon grillé, il répond à son compagnon. Sauf que n'ayant pas la même incroyable capacité à manger te parler distinctement en même temps, la panthère préfère le faire patienter un peu, histoire de garder un minimum de dignité sans avoir à postillonner.

-Non, l'arche n'est pas loin. Mettons, une grosse demi heure, à tout casser.

Et puis, ça le changera, lui qui d'habitude fait le trajet en dix minutes à peine, à la force des rollers et de ses raccourcis. Au fur et à mesure qu'ils avancent, le décor change, l'ambiance s'alourdit. Ce coin là, sans être l'antre du mal et de l'horreur, n'est pas réputé pour être le plus sain ni le plus sécurisé. Ab', de son côté, ne se fait pas de soucis. Il est à l'aise, habitué : c'est son second chez lui. D'ailleurs son appartement est quelque part dans le secteur aussi, bien malin qui le trouvera sans connaître le chemin. Le quartier Ouest, c'est un dédale de ruelles plus ou moins propres, plus ou moins engageantes. Des passants trainent ça et là, et la lumière un peu pisseuse des lampadaires participe à cette ambiance hors norme. Le quartier Ouest, c'est le coin underground. Le quartier Ouest, c'est... Différent. Libre, mais presque dangereux.

Arrivé au niveau d'un carrefour, le fauve tourne soudainement dans une petite ruelle qui ne paie pas de mine. Ou en tout cas, un peu moins que les autres avenues, plus larges. La voie dans laquelle il vient d s'engager est un cul de sac, une impasse. Game over? Non, surement pas. Une porte dissimulée dans l'ombre d'un renfoncement est là, qui l'attend. En métal, d'un vert sombre parsemé de quelques notes colorées par la rouille, il ne faut pas se fier à son apparence. Non, elle n'est pas condamnée. Oui, elle est bien fonctionnelle. La preuve, le grand brun l'ouvre sans ménagement, force un peu pour l'obliger à se plier à son exigence. Et pour ça, il a la technique : Primo, on tourne délicatement la poignée que l'on maintient ensuite solidement. Secundo... Un bon coup d'épaule ! C'est barbare, mais ça offre l'appréciable avantage de fonctionner. Une fois ceci fait, vous voilà dans une minuscule cour intérieure plutôt encombrée. Sans un regard pour tout ce fatras hétéroclite de vieux vélos, pneus usés et autres déchets urbains, Absinthe ôte prestement ses roller-blade et se dirige directement vers une petite porte discrète à l'autre bout. Et à l'intérieur, une fois la porte franchie... Tout est mort, poussiéreux et une odeur d'urine envahie l'air. Pas d'électricité, ni d'eau courante... Hey, franchement, vous pensiez vraiment trouver ça? Enlevez donc cette méchante vision de votre esprit empli de préjugés, ne vous fiez pas aux clichés !


-Hey, Ab'! Bah alors, on t'attendait! Tu foutais quoi, princesse?

Quand vous entrez dans la pièce, ce sont des effluves de tabac et de pizza qui vous accueillent tranquillement avant même que vous n'ayez pu jeter un coup d'œil à l'endroit en question. L’intérieur est aménagé par un bon nombre de fauteuils, coussins, matelas et d'autres types de sièges non répertoriés. L'endroit est suffisamment haut de plafond pour justifier une mezzanine qui, visiblement, sert de refuge à un gros tas de couverture usées. Celles-ci y sont tant empilées qu'on pourrait même y voir un espace de repos, avec un peu d'imagination. Mais redescendons ! Tout l'espace du bas n'est qu'une seule et même pièce, compartimenté par les meubles ou quelques rideaux pour obtenir à la fois un grand espace commun et divers petits coin plus intimistes. Est-ce un... « Salon »? Difficile d'appeler ça ainsi, mais quoi de mieux pour parler de ce coin où chacun s'affale comme il veut ? Séparé par un comptoir visiblement tiré d'un ancien bar, le coin cuisine. Armée de ses deux frigos remplis de divers délices pour le palais (et surtout de quoi rafraichir le gosier, admettons le), la cuisine est comme un labo où on peut trouver, sous quelques bouteilles exsangues, une plaque chauffante visiblement peu utilisée. Sur les murs, de grandes fresque à l'aéro ornent ces espace gris qui deviennent alors un champ de création graphique. Quelques slogans parsèment les images, ponctuent les couleurs de « no futur » et « do it yourself ». Sur une table, plus à l'écart, une chaine hi-fi quasi neuve que l'on s'étonne de trouver là tourne en quasi permanence. Elle joue du rock, passe au jazz, retourne à de l'alternatif ou au punk en fonction des gouts et des envies. À côté d'elle trônent d'impressionnantes piles de disques, preuves flagrantes s'il en faut de l'importance de la musique dans cet endroit décalé. Et si vraiment vous êtes curieux et que vous pensez à lever la tête... C'est encore un autre univers qui s'offre à votre regard. Insolite breloques et merveilles miroitantes, c'est une foule de bidules bidouillés qui pendent joyeusement. Dessins découpés, mini sculptures, portes clefs... Tout ce que vous pouvez imaginer en format poche peut se trouver là, il suffit de bien chercher. Peut-être même y trouverez vous votre trousseau de clef que vous aviez égaré un an plus tôt, qui sait?

Lorsqu'il ouvre la porte, Ab' respire un grand coup avec satisfaction, en ronronnerait presque. Sa longue queue bat lentement la cadence de la chanson planante qui résonne (cf The end, des Doors) : visiblement, c'est Seymour qui a décidé de la musique. Ses doigts esquissent subrepticement quelques accords de guitares chimériques alors qu'il se retourne vers le faune. En souriant il complète son invitation par un mouvement de tête.


- Et voici L'Arche. Tu viens?

Et c'est quand il jette nonchalamment sa veste sur un espace préservé du comptoir et referme la porte derrière son invité que le grand bal commence. Heureusement pour le gosse, c'est petit comité aujourd'hui : il n'y a là pas plus de 6 personnes en plus des deux nouveaux arrivants. Seymour étire son long cou en voyant le p'tit nouveau et hausse un sourcil pendant que Doyle rigole doucement envoyant la tête qu'il fait avant de saluer la panthère. Les quelques autres potes qui sont là ne prêtent pas tant attention à Fane qu'à l'arrivée d'Absinthe. Ils s’apprêtent à se lever, aller à sa rencontre pour le saluer, quand une remarque claque dans l'air. Une voix délicate pour une intonation qui l'est beaucoup moins, bien que sans agressivité. Il ressort du bouc qui vient de la proférer davantage de perplexité profonde qu'autre chose.

- Bah merde, Ab'. Kess' tu nous as ramené?

Personne ne souffle mot, et chacun se contente d'admirer la réaction de Ginger. Celui-ci, dès qu'il aperçoit l'autre faune de « taille réduite » (Pff ! T'es un crack nain, t'es un crack nain... Peu importe comment tu le baraguouines, mon vieux.), reste d'abord interdit. Puis, fugace, une lueur d'espoir vaguement vengeresse dans ses grands yeux. Il s'approche, le temps s'arrête. Les sbires attendent le verdict, en particulier la girafe et l'ours qui sentent venir le spectacle. Leur ami sera-t-il enfin plus grand que quelqu'un? L’intéressé s'avance, et ses oreilles bougent délicatement, aux aguets. Le grand brun s'écarte, sourire aux lèvres mais bien décidé à choper l'excentrique en cas d'emportement. Règle numéro un : être prêt au cas où le teigneux soit contrarié. Et si Ginger réalise qu'il est petit, même face à un blanc bec qui a l'air d'à peine sortir de la crèche, il va être contrarié. Une fois arrivé face à Fane, le regard braqué sur lui sans retenu, on peut admirer l'ange miniature se tenir droit et tâcher de gagner le plus de centimètre possible. Même le plus petit millimètre est crucial. Et là, c'est à Absinthe de prononcer la dure sentence. Ce qu'il fait en lui tapotant doucement la tête, d'un air presque compatissant.

- Désolé, Gin'. Fane a bien quatre centimètres de plus que toi. C'est un grand garçon, lui.
- Faich! Ferme la, saleté de matou galeux! Va bouffer ta pâté, au lieu de m'pomper l'air!
- Allons allons. Rassure toi, mon chou. Tu restes évidemment le plus adorable et le plus angélique des nains de jardins! Un amour de demi-portion, je t'assure! Câlin, trésor ?
- Shut up, raclure d'mes deux!
- T'es p'tit, t'es p'tit. Assume. Ça te compliquera moins la vie, foi de Seymour.
- Bah ouais, et c'qui est petit est mignon, tu l'sais bien, Gin! Écoute les conseils de Tonton Doyle, mon grand.
- VOS GUEULES BANDE DE LARVES !! OU J'VOUS FAIS BOUFFER D'LA CONFITURE DE DENT!! SALES DÉCHETS !!

Et c'est le début de la tempête. Une fusée blanche furibonde s'abat sur les deux compères, les mitrailles de ses poings rageurs, laissant le champ libre aux nouveaux arrivants pour s'installer tranquillement. Le cap est passé, tout va bien. Fane est dans la place.

- T'inquiète, il est tout le temps comme ça. Installe toi, mets toi à l'aise. J'te sert un verre?
- Bienvenu à l'Arche, gamin. Fane, c'est ça?

Doyle laisse la grande gigue s'occuper du bouc de poche, va à la rencontre de l'invité d'Absinthe. Que celui-ci ramène du monde est assez exceptionnel pour donner envie de s'intéresser de plus près à sa trouvaille. Bon sang, il les prend à la crèche, maintenant ? C'pas son genre, pourtant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fane Hartell
♣ Hybride Cerf ♣
Teardrop Lollipop

avatar

Date d'inscription : 14/12/2010

Nombre de messages : 56
Muffins Muffins : 10

Rapport
Age: 16 ans
Orientation sexuelle: Ambivalent
Compagnon:

MessageSujet: Re: Bienvenu dans le clan Familial [PV Fane][Description de L'Arche]   Dim 20 Fév 2011 - 16:56

Au début, Fane avait découvert le chemin en regardant autour de lui comme un enfant, les oreilles bien dressées, vivantes. Et plus ça allait, plus il rentrait la tête dans les épaules. Les fines membranes qui émergeaient de ses cheveux étaient orientées vers l'arrière, cherchaient à épouser le contour de sa tête. L'endroit ne le rassurait pas. Sans être un gamin des beaux quartiers il avait rarement fréquenté ce côté de la ville, jamais de nuit. Et ce n'était pas qu'il doutait de la droiture d'Ab mais enfin, pourquoi créchait-il dans un endroit pareil ? Quitte à choisir, il aurait habité ailleurs lui. Lorsqu'ils se retrouvèrent derrière la porte fatidique, il ne put s'empêcher de se placer bien derrière le grand félin, et de jeter un coup d'oeil en arrière histoire de s'assurer que le champ était libre si des fois il ressentait la nécessité de cavaler en sens inverse. L'intérieur était carrément lumineux comparé à l'idée qu'il s'en faisait, et peuplé de gens... Amicaux, c'était certain, ce genre d'amis qu'il s'imaginait se donner des grande claques dans le dos dans un élan d'attachement viril. Ouais.

Il se désolidarisa de l'ombre du félin, promenant des yeux curieux sur les murs, la mezzanine, l'espace bar, le frigo, les gens affalés de façons diverses. C'était un peu le repaire d'une petite bande obscure. Un frisson d'excitation lui remonta le long du dos, mais il n'en laissa rien paraître. Il posa les yeux sur un autre comparse à sabot, le genre cornu, le genre de cornes qui s'enroulaient en frôlant les joues. Il aimait ça, et il aima impulsivement son visage d'ange. Jusqu'à ce qu'il ouvre la bouche, et il eut un mouvement de recul malgré lui. Oh. C'était à fendre le coeur de perler comme ça avec un si joli visage. Le bouc s'approcha et Fane eut la désagréable impression qu'il allait peut-être se faire frapper. Il resta immobile, pendant qu'on le scrutait, et le silence s'était fait dans toute la pièce. Jusqu'à ce qu'Absinthe le rompe, et Fane l'admira en silence pendant une minute entière parce que lui aurait sans doute fondu en larmes si on s'était énervé sur lui avec une telle hargne. Il regarda le petit faune se jeter sur ses compères du canapé et fit un pas de côté en direction d'Ab', vaguement peu rassuré, murmurant du bout des lèvres un « Saluuuuuuuuuut.... » pas très convaincu à l'assemblée qui ne l'entendait sans doute pas. Il leva les yeux devant l'imposante personne qui venait à sa rencontre. Doyle il avait dit ? Peut-être, il n'était pas certain. Il aurait aimé resté collé à quelqu'un de sa taille, dommage que cette dite personne soit un bouc névrotique.

    - Oui, moi c'est Fane, et vous c'est.... Doyle non ?

Il déglutit discrètement avant de marmonner un « Enchanté » qui parut presque normal. Au fond les deux restants sur le canapé avaient fini de se battre. Alors c'était ça l'Arche ? Même si le quartier payait pas de mine, leur petite tanière était. Franchement cool. Il s'y sentait un peu déplacé quand même. Alors il hocha la tête en direction d'Ab, et au court d'un léger court-circuit de la moitié de ses neurones répondit.

    - Oui je veux bien un verre. Sers-moi ce que tu veux.

Seulement ensuite il se rendit compte qu'il se condamnait peut-être à grimacer pendant des heures devant un verre d'alcool. A moins qu'Ab ne lui ramène un jus de fruit de gamin, ce qui était aussi possible, à condition qu'ils aient ça en stock. Et quand même, parce que l'individu le fascinait autant qu'il lui faisait peur, il se glissa doucement vers le canapé, tendit une main en direction d'une épaule, se ravisa. Même ses oreilles hésitaient sur la position à adopter.

    - Eyh salut. C'est comment ton prénom ?

Tentative d'approche du petit bouc. Sans trop savoir pourquoi il avait peur de le regretter amèrement assez rapidement.


[ hahaaaaaaaa c'est horriblement horrible ç_ç ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Absinthe Shanazar
♣ Hybride Panthère ♣
Coursier tout terrain, à vot' service!

avatar

Date d'inscription : 12/12/2010

Nombre de messages : 57
Muffins Muffins : 35

Rapport
Age: 20
Orientation sexuelle: Seme
Compagnon: Rien de fixe

MessageSujet: Re: Bienvenu dans le clan Familial [PV Fane][Description de L'Arche]   Dim 6 Mar 2011 - 22:58

Tranquille et à l'aise comme un poisson dans l'eau, Absinthe se dirige vers la réserve de boissons. Mission : trouver à Fane de quoi se désaltérer. Allez hop, on est pas radin! On ouvre grand le frigo et on prend.... AH. Problème. Comment faire, lorsqu'a priori ne se trouvent que des bières, bières et bières? Ah non, il est mauvaise langue : une bouteille de vodka somnole tranquillement à côté d'une brique de Jus d'orange. Bingo! Bon, y a plus qu'à espérer que le morveux aime ça. Sinon tant pis pour lui, de toute façon y a rien d'autre. Bah quoi ? C'est vrai, normalement ici c'est pas la crèche. Un regard vers son invité, et la panthère est rassurée : Doyle prend les choses en main et s'intéresse au petiot. Il doit s'demander pourquoi j'ai ramené ce gosse ici. Curieux, va. Hop hop hop, on sort un verre pour le jeune faune. Nous sommes civilisés ici, voyons! Mais au moment d'en prendre un second pour lui même... Oh et puis zut! On n'est pas chez l'aristo du coin, pas la peine de s'embêter.... Allez hop, une ch'tite bière au goulot, y a que ça de vrai! Une seconde inspection méticuleuse dans la réserve déçoit notre matou : pas de Maudite en vue. Les sagouins, ils n'ont même pas pensés à m'en prendre... Ça s'payera! En désespoir de cause, c'est une Adelscott qui est choisie. Et tant pis si Seymour râle parce qu'il a pris la dernière, ça lui apprendra!

De retour au canap', un drôle de spectacle s'offre à lui, et Ab' sourit. Décidément, Fane a du cran pour : lui tenir tête, séquestrer la queue du guépard et jouer une charmante comédie, suivre un inconnu dans un quartier qu'il ne connait pas... Et surtout tenter une seconde approche de Ginger. Le tout, en une soirée. Discrètement, le grand brun pose son verre près de son jeunot avec un petit "V'là pour toi, mister!" glissé à l'oreille. Puis il s'installe à son tour, engage la conversation avec l'ours à propos de l'incapacité de Sey à faire des emplettes correctement. Son interlocuteur répond sur le même ton badin, mais n'est pas dupe : tous deux suivent attentivement la tentative de communication de faune à faune. Alors alors : ça s'passe comment, chez les p'tits cornus?

Ginger, de son coté, s'est amusé à lyncher la grande gigue de ses petits poings d'acier. Enfin d'essayer. Parce que l'inconvénient d'être petit, justement... C'est qu'on a une courte portée. Surtout si en face c'est un géant qui peut vous maintenir à distance d'une main. Gin', comme d'habitude, se résigne après une envolée de jurons innovante, comme "sac à purin", ou encore "girafe au cerveau de moule atrophiée". C'est un artiste en son genre, mais les véritables insultes, les vraies, il les sort pour ceux qui s'en prennent à sa bande. Même s'il a un sale caractère, Ginger est un bouc : il a le sens de la famille. Ou, à défaut, de l'amitié. De la bande. Mais une fois à peu près calmé (la bouteille de Soho offerte pas son ami y est aussi sensiblement pour quelque chose, avouons-le), une petit vois résonne et l'interpelle. Surpris, il remue ses oreille et tourne sa gueule d'ange vers celui qui ose ainsi l'apostropher. Ah. Lui. L'autre. Sceptique, le nain cornu dévisage celui-ci de la tête aux sabots. Alors c'est ça qui se prétend plus grand? Un morveux? Et pis qu'est-ce que ce matou galeux pouvait bien lui trouver? Petit, mignon, probablement aseptisé et... Stoooooop, on arrête tout. C'est Abs' qui l'a amené. Donc il ne dit pas être totalement insipide. Et pis d'abord, késsiveut?


- J'm'appelle Ginger. Appelle moi Gin'. Et toi? C'quoi, ton joli p'tit nom?

[hrp : désolée pour le délai et la qualité >3>]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bienvenu dans le clan Familial [PV Fane][Description de L'Arche]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bienvenu dans le clan Familial [PV Fane][Description de L'Arche]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Test - Dans quel clan de LGDC serais-tu et quel serait ton nom ?
» [FB Quête] Bienvenu dans la jungle
» BIENVENUE À LA CASERNE DE L'ARMÉE DE SAVOIE
» Baptèmes dans le clan de L'Ombre
» Nouveaux-nés dans le Clan de la Rivière: Patte d'Ambre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Animalia Kingdom :: Quartier Ouest :: Ruelles-
Sauter vers: