AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Emrys Xeneumont

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Emrys Xeneumont   Mer 2 Fév 2011 - 0:00

    ❦ Généralités ❦


    Nom : Xeneumont
    Prénom : Emrys
    Âge : 20 ans
    Race : Hybride renard
    Profession : Gérant de la librairie "La Plume"/Professeur particulier de maths et de physique-chimie
    Sexualité : Ambivalente
    Don : Une formidable intelligence, mélange de la ruse du renard et des capacités intellectuelles humaines.

    ❦ Description❦


    Physique :
    {Personnage illustrateur : Kenshin Himura du manga Kenshin le vagabond}

    « J’ai vu le visage d’un enfant sauvage
    Qui portait un bijou
    Les yeux verts noyés de cheveux roux ».

    Les yeux verts, j’aurais bien aimé, cette couleur s’allie parfaitement au roux… Au lieu de ça, je suis né avec des iris couleur miel qui, selon la luminosité, varient de l’ambre jaune au feu vif en passant par l’orange carotte et l’orpiment. De type européen, ourlés de sourcils fins qui attristent mon regard, ils brillent au fond de mes yeux comme des paillettes d’or tombées dans la neige. Expressifs, ils peuvent passer presque instantanément d’une expression heureuse à un regard froid et dur dès que mon humeur le demande. Les variations de couleurs auxquels ils sont sujets ont néanmoins tendance à induire les gens en erreur quant à mon état d’esprit. De beaux yeux, donc, mais pas aussi frappants que s’ils avaient eu la couleur de l’émeraude. Car le jaune et l’orange passent inaperçus dès qu’on voit mes cheveux. D’un roux flamboyant, en même temps oranges et rouges, avec des reflets dorés au soleil, comme un champ de blé en proie à un incendie ravageur ; à la lueur d’une flamme, c’est toute ma tête qui brûle, comme si la moindre lueur de bougie, le moindre coucher de soleil était démultiplié par ma chevelure brillante. J’ai eu la chance de naître avec des cheveux fins et souples, très faciles à coiffer et à soigner : un coup de brosse fait disparaître les nœuds, un shampoing rapide et ils se mettent à briller comme dans une publicité. Les couper est un tel crève-cœur que les garde longs jusqu’en bas de mon dos, attachés en une queue-de-cheval souple qui bondit au moindre de mes mouvements, comme un véritable renard. Détachés, ils recouvrent mes oreilles légèrement pointues et encadrent joliment ma figure ovale, doté d'un menton pointu et des joues rondes, que de jolies fossettes illuminent quand je ris. Sur ma joue droite se trouve une grosse cicatrice formant une croix, d'origine tragique. Mes lèvres, fines et rosées, douces au toucher, se font gardiennes d’une dentition que je garde la plus blanche possible, pointue et quelque peu irrégulière (je n’ai jamais eu d’appareil dentaire, adolescent).

    Heureusement que mes cheveux et mon caractère me distinguent du lot, parce que je n’ai pas vraiment un physique qui attire l’attention. Ma silhouette générale n’est ni imposante ni impressionnante, entre l’adolescent et l’adulte. Mon mètre 70 ne me met pas spécialement en valeur, ni ma corpulence ; mon indice de masse corporelle est dans l’indicateur « corpulence normale ». Il faut croire que 65 kilos c’est suffisant ! Mon métabolisme me permet de manger tout ce que je veux tout en grossissant très (trop ?) lentement. Et c’est tant mieux, je ne suis pas adepte du sport ! J’en ai fait suffisamment pour former ma morphologie actuelle, maintenant c’est la croix et la bannière pour me traîner dans une salle de musculation (pour me muscler, je veux dire ; si c’est pour mater, je suis toujours partant). Des bras pas trop maigres, des abdos pas trop invisibles, des pectoraux pas trop plats, je pense que ça suffit non ? Tant que je peux me défendre, je me considère comme suffisamment musclé, et depuis que j’ai arrêté le sport mon direct du gauche est toujours aussi réputé ! Et puis vous savez, les montagnes de muscles c’est peut être bien pour fantasmer mais c’est pas agréable du tout quand on fait un câlin, croyez-moi. J’ai une peau hâlée qui bronze facilement pour peu qu’elle soit exposée au soleil et sur laquelle les poils roux restent invisibles, ce qui fait que je ne me rase que rarement ; ma pilosité n’est pas du tout abondante, juste le nécéssaire là où vous savez.

    Maintenant, les vêtements. Ma garde-robe se compose essentiellement d’habits doux et sonfortables : chemises, pulls en laine, pulls en cachemire, tee-shirts amples, un ou deux marcels, un vieux pull à capuche, des pantalons en velours ou en toile, jeans classiques, chaussettes blanches, chaussures en toile et baskets. Comme manteaux, j’affectionne les grands pardessus en laine qui descendent très bas, un peu dans le style de Matrix, vous voyez ? Quand il fait froid, je m’arme de gants et d’écharpes, rarement de chapeaux ou de bonnets parce que j’ai horreur de ça. Quand il fait plus chaud, il n’est pas rare de me voir porter un kimono par dessus mes vêtements civils. Je met aussi un kimono pour dormir, mais cette fois-ci il n’y a rien en dessous…

    Donc, pas vraiment le genre de mec qui fait se retourner dans la rue. Alors pour compenser ce physique un peu quelconque, j’ai développé un caractère assez trempé. Prêts ?

    Morale :
    « Le ridicule ne tue pas, alors autant en profiter ! »

    La première chose à dire, parce que tous mes profs me l’on râbaché encore et encore : je suis un surdoué. Je n’ai jamais fait de calcul de Q.I. (ça ne sert à rien) mais pour vous donner une idée, comme ça rapidement, j’ai sauté ma cinquième et j’ai obtenu le bac scientifique avec mention Très Bien et félicitations du jury, et ce à 16 ans. En cours je n’ai jamais eu à travailler beaucoup : j’ai une très bonne mémoire alliée à une assimilation rapide des informations, ajoutez une pincée de don pour les chiffres et vous obtenez un boss en maths, en physique-chimie et en biologie. Et aussi en philosophie, parce que j’ai un esprit critique et d’analyse très pointu. Voilà. Je sais, ça fait beaucoup, mais rassurez-vous, toutes ces fonctions ne sont pas actives somultanément et ne font pas de moi un superordinateur qui analyse une pièce et une action en trois dixièmes de secondes pour vous sortir les probabilités de déplacements et autres machins de science-fiction. Comme tout être humain, je peux me montrer incroyablement stupide, niais, têtu, borné et aveuglé par mes sentiments. Il me faut aussi un peu de réflexion pour effectuer des calculs et comprendre un énoncé, j’ai autant de mal avec les meubles Ikea que n’importe quel individu lambda. Et je n’étale pas ma science, je me contente de donner des cours particuliers à ceux qui veulent et je m’amuse à tronquer des chiffres premiers quand je m’ennuie. Ou a apprendre par cœur des décimales de pi, ça dépend de mon état d’esprit.

    Ensuite. J’ai toujours été apprécié pour le fait que je parle peu et que j’écoute beaucoup. J’écoute tout, en fait, les rumeurs, les ennuis, les conversations, les disputes, les gens qui hurlent dans leurs portables, les secrets surpris (presque) involontairement, et je consigne tout dans des carnets à couverture vert bouteille. Il est fort possible que je sache ce que vous avez mangé hier soir ou à quand remonte votre dernier petit ami, par exemple. Ou alors votre âge véritable, ou votre note au Brevet des Collèges, bref, tout ce que j’aurai pû surprendre. Et puis j’écoute pas seulement pour jouer à l’espion, mais aussi parce qu’une oreille attentive est la meilleur des thérapies. Je n remplace pas un psy, hein, mais pas mal de mes amis étaient heureux de trouver en moi une personne à l’écoute de leurs problèmes. Si je parle peu, c’est aussi pour ne pas monopoliser l’espace sonore et entendre plus de choses, attendre qu’une conversation évolue avant d’intervenir, et quand je le fait j’essaye toujours de faire des ramarques constructives et intelligentes. Sauf quand moi et ma bande partons des des délires d’hallucinés, mais ça, c’est autre chose… On m’a souvent répété que j’étais sympathique et enthousiaste. Oui, c’est vrai. Je veux profiter de la vie un maximum et je refuse que ma vie soit de nouveau détruite par un connard de la même veine que mon merveilleux père Joshuah. Voilà voilà. Je suis aussi serviable et attentionné, et toutes ces qualités font de moi quelqu’un de relativement populaire, surtout que d’après ce que j’ai entendu ma cicatrice et l’aura de mystère qui m’entoure me confère un certain charisme.

    En couple, je ne change pas radicalement mes habitudes. Je continue à considérer mon copain comme mon meilleur pote, comme si on ne sortait pas ensemble, mais je suis beaucoup plus câlin, plus intime, voir un peu possessif sur les bords. J’essaye toujours de garder un certain équilibre au sein de mon couple, parce que toutes ces caricatures de couples homos avec un dominant et un dominé, c’est malsain. Oui, il y en a toujours un qui est « bottom » et un qui est « top », mais le « top » n’est pas un obsédé et le « bottom » n’est pas une petite chose fragile et larmoyante. Vous n’êtes pas d’accord ?

    Passons aux côtés moins glorieux de mon caractère. Déjà, je n’ai aucun complexe, aucune timidité. Ce n’est pas vraiment négatif mais à force ça peux déranger, d’avoir un type qui se baigne dans la rivière à minuit ou qui se promène sur les toits, ou qui se change au milieu de sa librairie. Ceci mis de côté, on peut dire que je suis très têtu quand il s’agit des relations humaines. Si une personne m’intéresse, m’intrigue ou m’attire, je ferai tout pour obtenir son amitié ou plus, si affinités. Et je peux devenir très lourd, voir envahissant. Mais si on m’engueule je me calme et je lâche un peu de lest. Ensuite, comme vous le lirez dans mon histoire, j’ai eu une enfance un peu difficile, ma cicatrice en témoigne… Malgré ma farouche volonté de vivre, je peux craquer et devenir angoissé, fragile et vulnérable, voir instable et hyper émotif, ce qui n’est jamais une bonne chose. Vous allez comprendre pourquoi avec ce qui suit…


    Histoire :

    « J’ai toujours voulu un gosse. C’est un rêve de jeunesse, que de pouvoir élever moi-même un petit bonhomme, le guider dans le vie… J’ai une fibre paternelle très développée. Ce qui n’était pas du tout le cas de Josh. On était mariés depuis 5 ans quand je lui ai dit que je voulais un enfant. Il a été réticent au début. Lui n’aimais pas du tout les enfants, j’aurais du le comprendre et accepter son souhait. Mais au lieu de ça, je me suis acharné, j’ai mené la politique de l’usure, et finalement Joshuah a craqué et a dit « oui ». On est allés à la mairie, suivis tous les tests, déclarés aptes à éduquer un enfant, et neuf mois plus tard j’allais chercher Emrys à l’hôpital. C’était un ravissement que de voir cette petite chose au fond de son berceau, avec déjà des petits cheveux roux sur le haut de sa tête… Il était destiné à avoir une meilleure vie. Joshuah, lui… S’est montré très froid envers Emrys. Il mettait toujours de la mauvaise volonté quand il fallait s’occuper du bébé, le punissait pour un rien, me reprochait toujours de le cajoler plus que nécéssaire. On sentait qu’il n’aimait pas Emrys. Plus notre garçon grandissait et plus Joshuah se montrait distant. On s’est beaucoups disputés à ce sujet, et puis… Le divorce. Il aurait été logique que ce soit moi qui garde Emrys, mais je n’avais pas de logement suffisamment viable pour un enfant de 5 ans, donc c’est chez Joshuahqu’il a été placé. Après tout, il se montrait froid mais il n’était pas spécialement méchant, il ne le maltraitait pas, il était juste « mal à l’aise »… Tu parle. »

    Propos recueillis auprès de Mickaël Xeneumont, père du sujet E. Xeneumont

    « Je sais que c’est idiot, mais je me considère toujours comme responsable de cet accident… Pas à part entière, mais j’ai contribué à mettre ces idées folles dans la tête d’Emrys. Il avait 6 ans quand c’est arrivé, mais vous devez le savoir. Le petit renard était ami avec mon fils, Hugo, donc il venait souvent jouer à sa maison. A l’époque il était sous la garde de son père Joshuah, parce que Mickaël n’avait pas encore de logement convenable pour un enfant en bas âge. Et Joshuah… On sentait bien qu’il ne voulait pas d’Emrys. Il s’occupait bien de lui mais il restait froid et distant, presque méprisant… Le petit en souffrait beaucoup. Bref… Emrys jouait avec Hugo dans le jardin à escalader le grand cerisier que vous pouvez toujours voir d’ailleurs. J’était dans la cuisine et je faisais la vaisselle quand j’ai entendu un grand bruit de feuilles agitées, de chute et un cri de douleur suivi de pleurs, alors bien sûr je me suis précipité dehors ! Hugo était par terre, pleurant et criant, et Emrys descendait de l’arbre à toute vitesse. Mon fils s’était accroché à une branche qui avait cédée, vous imaginez la chute… Il s’était fait très mal aux genoux et saignait abondamment. Comme tout bon père je l’ai tout de suite enmené à l’intérieur, je l’ai soigné et je l’ai cajolé. Je pouvais voir du coin de l’œil Emrys qui nous regardait, les yeux grands ouverts, avec ce regard qu’il a quand il réfléchit à toute berzingue. Bien sûr, il pensait à la chose suivante : si la blessure d’Hugo me rendait si attentionné, il lui suffisait de se blesser pour que Joshuah s’aoccupe de lui. Ah, si j’avais compris ça plus tôt… Quelques jours après, j’ai appris qu’Emrys s’était mutilé la joue avec un morceau de verre. »

    Propos recueillis auprès de Justin Vandoorpe, expert-comptable, père d’Hugo Vandoorpe (ami d’enfance du sujet E. Xeneumont)

    « Il apparaît clairement que si le petit Xeneumont a commis un tel acte d’automutilation, c’est pour que son père Joshuah s’intéresse à lui. Le soir du drame, il avait cassé une carafe en débarassant la table et son père l’a beaucoup disputé avant de l’envoyer dans sa chambre. Emrys a vraisemblablement pris un débris de verre avant de monter à l’étage, où il a commis l’acte de mutilation. Ce serait un événement antérieur à l’histoire qui aurait poussé le petit garçon a se faire du mal : un ami à lui, s’étant blessé, s’était fait cajoler par son père. Rien de plus normal. Nous savons qu’Emrys est surdoué mais aussi très émotif, et qu’il souffrait de la froideur de Joshuah Xeneumont. Il a logiquement pensé que s’il se blessait lui aussi, Joshuah lui prêterait plus d’attention. Ce qui n’a pas eu lieu, hélas… Heureusement, après cette affaire, Emrys a été envoyé chez son autre père, Mickaël. Et je suis au regret d’annoncer que Joshuah en a été soulagé, heureux de se débarasser de –je cite– ce « gosse complètement taré »… J’ai ensuite suivi Emrys sur une longue période, de ses 6 ans à ses 11 ans. Au début très traumatisé par sa blessure, il a rapidement surmonté le choc et à la fin du suivi il allait beaucoup mieux. Il ne fait nul doute que le garçon deviendra un adolescent très bien dans sa peau et bon vivant, même si sa cicatrice, autant corporelle que psychologique, ne disparaîtra jamais... »

    Propos recueillis auprès de Mélo McAdil, pédopsychiatre et expert psycologue ayant réalisé l’expertise psychologique du sujet E. Xeneumont

    « Aujourd’hui, j’ai 13 ans. L’année porte-malheur ou porte bonheur, ça dépend… L’année de grands bouleversements. Papa m’a offert ce livre de maths sur le nombre d’or qui coûte une petite fortune, mes amis des petites babioles ou des romans. Joshuah ne m’a rien offert. DE toute manière je refuse tout ce qui peux venir de lui, alors il doit être découragé. En soufflant mes bougies, je me suis fait une promesse : je ne laisserai plus rien ni personne me détruire. Ma cicatrice est une preuve au monde entier de ma faiblesse, et je ne veux plus que quelqu’un utilise cette tare pour m’ammener à me faire du mal. J’en ai marre de tout subir. Maintenant, je veux vivre bordel ! Faire ce que je veux ! Me prendre en main !
    Merci Joshuah. Au moins, tu auras servi à une chose : me donner une volonté de vivre que rien n’altérera plus jamais.
    Je viens de recevoir une lettre du collège. Je saute une classe ! Tant mieux ! Je vais pouvoir travailller à mon vrai rythme et découvrir plein de nouvelles choses !»

    Propos tirés du journal intime du sujet E. Xeneumont

    « C’est Emrys qui as fait le premier pas. C’était un bon ami qui ne faisait pas partie de ma meute parce que… Bah, vous savez, il était bosseur et passait son temps à lire et à faire ses devoirs pour devenir un grand scientifique. Mais il était sympa, enthousiaste, toujours rieur et causant, et très mignon. Il l’est toujours d’ailleurs ! Et puis sa cicatrice sur sa joue droite rajoutait une sorte d’aura mystérieuse et rebelle, personne ne savait d’où elle venait. Un jour, on rentrait ensemble du bahut et au croisement qui nous séparait il s’est tourné vers moi. Je me souviens bien de ce moment : lui qui était très extraverti, sans complexes, il avait le rose aux joues et tripotait sans arrêt sa longue queue-de-cheval. Après avoir toussoté, il m’a demandé si je voulais bien qu’on sorte ensemble. J’ai cru recevoir un coup dans l’estomac, le temps s’est arrêté pendant une fraction de seconde. Il me prenait tout à fait par surprise. Et c’était pas une surprise très désagréable ! J’ai répondu oui, bien sûr. Je l’aimais bien moi aussi, ce petit renard… Le sourire qu’il m’a fait était de loin le plus réjoui que j’ai jamais vu. Je n’ai jamais regretté d’avoir accepté. Emrys était déjà très agréable à côtoyer normalement, mais en petit ami il était juste divin. Pas envahissant, pas collant, pas (trop) jaloux, toujours attentionné. Il se comportait comme si j’était toujours son vieux pote, mais il était plus câlin, plus tactile, plus intime quoi. Et pas du tout aussi bosseur que je le pensais. Il faisait son travail en moins d’une heure et partait ensuite se ballader dans la ville, marchant sur les toits, se baignant la nuit dans la rivière, bref, il était imprévisible et j’adorais ça. La première fois qu’on s’est embrassés, c’était un samedi soir. Il m’avait enmené à la rivière et m’avait forcé à me baigner malgré la température polaire de l’eau. La lune brillait haut dans le ciel, le vent soufflait dans les branches, on entendait que les bruits de la nature qui dort et les éclaboussures qu’Emrys et moi on s’envoyait à la figure. Ça a dégénéré en vrai lutte sous l’eau et Emrys a fini par grimper sur un rocher, éssouflé, dégoulinant et riant. Je suis monté le rejoindre et… paf. Il avait les lèvres glacées et la bouche brûlante, sa peau était froide et mouillée sous mes doigts. On aurait pu aller beaucoup plus loin si le vent ne s’était pas levé d’un coup, nous forçant à rentrer chez nous pour éviter l’hypothermie. »

    Propos recueillis auprès de Lorey Hawks, étudiant en Histoire de l’Art à l’université John Lamy et ancien petit ami du sujet E. Xeneumont

    « Nous avons l’honneur de vous informer que votre fils Emrys Xeneumont a obtenu son bacchalauréat ès sciences avec la mention Très Bien et les félicitations du jury. Nous attendons impatiemment son inscription à l’une des filières scientifiques proposées par l’université J. Lamy. »

    Propos tirés du dossier scolaire du sujet E. Xeneumont

    « Lorey... Je suis désolé, mais non, nous ne serons pas dans la même classe de l'Université. En fait, je ne m'y inscrit pas. J’ai en effet envisagé des études scientifiques, tu la sais, mais j’ai récemment pris la décision de succéder à mon père, et de prendre la direction de notre librairie, « La Plume ». Depuis qu'il a fait cette mauvaise chute, le médecin a déconseillé papa de porter les cartons de livre, il ne peux plus s'étirer pour organiser les étagères, bref, son dos est dans un sale état et il a besoin de mon aide. De toutes manières je pourrai m'inscrire plus tard, non ? Je t'embrasse. Emrys.»

    Propos recueillis dans le journal intime de Lorey Hawks, ancien petit ami du sujet E. Xeneumont.

    « Lorey ! Oui, c’est bien moi, ton renard préféré. Je trouve enfin l’occasion de t’écrire ; diriger une librairie c’est pas très simple, même aidé de son père… Je suis content d’apprendre que tu t’es trouvé un nouveau copain. Moi je me satisfait amplement du célibat, et oui ! Depuis bientôt un an qu’on a cassé, je mène une vie chaste et pure. Bref. J’aimerais bien qu’on fasse un truc ensemble un de ces jours, genre un cinéma ou une baignade nocturne dans la rivière… Tu pourra ammener ta nouvelle conquête, que je lui raconte des tonnes d’anecdotes gênantes sur ton compte… »

    Propos recueillis dans le journal intime de Lorey Hawks, ancien petit ami du sujet E. Xeneumont.


    ❦ Vous❦


    Pseudo : Alexandre, Samy, Alex-le-poti-nounours-brun-nekomaid-de-la-rivière-qui-coule-sur-Emonalis-troisième-du-nom (véridique), Poti, citr0uille.
    Âge : Demandez à Détective Sidney
    Comment avez-vous découvert le forum ? Top-Sites =3


Dernière édition par Emrys Xeneumont le Dim 20 Fév 2011 - 15:24, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sidney Lisherness
♣ Hybride Chauve Souris ♣
Lycéen

avatar

Date d'inscription : 25/02/2009

Nombre de messages : 117
Muffins Muffins : 15

Rapport
Age: 17 ans
Orientation sexuelle: Uke
Compagnon:

MessageSujet: Re: Emrys Xeneumont   Sam 5 Fév 2011 - 21:59

Alors d'abord, tu peux respirer, ta fiche est très proche de la validation =)

Finalement, Emrys n'a rien d'exceptionnel mais tu t'attardes sur chaque détail en décrivant à quel point c'est exceptionnel... Enfin je suis perdue pour le coup.

J'aimerai que tu enlèves
Citation :
il semble qu’en plus de mes capacités intellectuelles humaines j’ai hérité de cette caractéristique psychologique
Parce que c'est raconté du point de vue d'Emrys et ce dernier ne sait pas qu'il ait issu d'une fusion entre un humain et un hybride =) D'ailleurs, j'ai un doute sur la mention des meubles IKEA...

Dans le moral, concernant le fait qu'il soit surdoué, je me permet juste de signaler que tu dis qu'il a sauté une classe mais qu'il a eu son bac à 17 ans. Euh. J'ai eu mon bac à 17 ans sans sauter de classe =) Tu es pas obligé de changer, c'était juste pour le signaler - ça dépend du mois et de l'année de naissance d'Emrys.

Dans l'histoire, il faudrait que tu relises cette phrase il y a quelque chose qui ne va pas :
Citation :
le conseil de classe du lycée Roger l’Estrange décice de lui permettre de sauter sa cinquième et de passer directement en classe de quatrième
.

Il y a aussi des phrases bizarres, qui se contredisent...

En résumé, il faut juste changer les deux citations et ce sera bon !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kima-chan.livejournal.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Emrys Xeneumont   Sam 5 Fév 2011 - 23:24

*se convertit au catholicisme*

Non, Emrys n'a rien d'exceptionnel, mais LUI se croit exceptionnel. Donc, je m'attarde sur chaque point comme s'ils étaient exceptionnels. Voilà ^^

Ensuite, la citation avec l'héritage psychologique... Bah, là il ne dit pas qu'il est fusionné. Il dit que le renard st intelligent, que lui est intelligent, et que donc il est deux fois plus intelligent. Enfin, je supprime °^° {© Kiki}

Ahaha, oui, pardon, j'ai zappé un truc avec le bac là xD C'est à 16 ans qu'il l'a eu. Bref, ce n'est pas très important (si ?)...

Les contradictions sont en partie voulues, comme ce sont des témoignages et donc des "paroles rapportées". Et à l'oral on se contredit beaucoup. Je revois la citation, un peu l'ensemble de l'histoire et hop, voilà <3
Revenir en haut Aller en bas
Sidney Lisherness
♣ Hybride Chauve Souris ♣
Lycéen

avatar

Date d'inscription : 25/02/2009

Nombre de messages : 117
Muffins Muffins : 15

Rapport
Age: 17 ans
Orientation sexuelle: Uke
Compagnon:

MessageSujet: Re: Emrys Xeneumont   Sam 5 Fév 2011 - 23:34

Oui mais c'est LUI qui dit qu'il n'est pas exceptionnel et que FINALEMENT ben tatati tatata.
Il parle d'humain donc ça me va pas.
Pas très important mais je me permet de relever quand même.

Pour les phrases qui se contredisent, elles ne sont pas que dans l'histoire donc pas toujours des "paroles rapportées" (quand il s'agit d'un dossier scolaire, je vois pas où peut être le style oral) et même le style oral ne les excuse pas ; quand je parle - et visiblement idem pour ceux avec qui je parle - je ne me contredis pas. Là, c'est des phrases un peu absurdes des fois.

Bref, dis moi quand c'est bon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kima-chan.livejournal.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Emrys Xeneumont   Sam 5 Fév 2011 - 23:56

J'ai tout relu, tout décortiqué, j'étais même prêt à me lancer dans une analyse gramatico-syntaxique du texte, bref, j'ai vraiment fait des efforts. Et je ne vois des contradictions nulle part. Ce n'est pas de la mauvaise volonté, de la flemme ou quoi que ce soit, je jure et je promet que j'ai fait tout ce que j'ai pu, mais je ne vois pas les phrases qui te posent problème. Donc... Si tu pouvais préciser un peu mieux les endroits qui te font tiquer... Je te serai très reconnaissant. Parce que là, je rame.
Revenir en haut Aller en bas
Sidney Lisherness
♣ Hybride Chauve Souris ♣
Lycéen

avatar

Date d'inscription : 25/02/2009

Nombre de messages : 117
Muffins Muffins : 15

Rapport
Age: 17 ans
Orientation sexuelle: Uke
Compagnon:

MessageSujet: Re: Emrys Xeneumont   Dim 6 Fév 2011 - 0:10

J'ai pas dit que tu avais besoin de les changer pour valider la fiche. Mais bon, j'en ai relevé quelques unes qui me paraissent étranges.

Citation :
Les variations de couleurs auxquels ils sont sujets ont néanmoins tendance à induire les gens en erreur quant à mon état d’esprit.
Je vois pas en quoi la couleur des yeux donne l'état d'esprit de la personne...

Citation :
En couple, je ne change pas radicalement mes habitudes. Je continue à considérer mon copain comme mon meilleur pote, comme si on ne sortait pas ensemble, mais je suis beaucoup plus câlin, plus intime, voir un peu possessif sur les bords.
Et plus loin.
Citation :
Il se comportait comme si j’était toujours son vieux pote, mais il était plus câlin, plus tactile, plus intime quoi.
Okay. Donc c'est un vieux pote mais version petit ami. Ouais. Un petit ami en fait.

Ah, la lettre d'Emrys à l'université est bizarre. Pour savoir de quoi retournent les inscriptions à l'université je peux te dire que si Emrys envoie une lettre pareille, elle finit à la poubelle ; s'il veut pas s'inscrire il s'inscrit pas, un point c'est tout, pas la peine de s'excuser et tout le tralala.

Bon voilà, comme dit c'est pas forcé que tu les changes pour être validé. C'est juste super étrange.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kima-chan.livejournal.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Emrys Xeneumont   Dim 6 Fév 2011 - 2:17

Dans ce cas que manque-t-il pour que je sois validé ? oO J'ai fait tout ce que tu m'as dis de faire.

Ensuite, si, des yeux sombres expriment une certaine trsistesse, les yeux lumineux la joie, etc... Enfin, c'est un avis personnel.

Oui, un petit ami, j'ai dis ça d'une manière plus poétique ou du moins périphrasée, c'est pas la mort x)

Ensuite pour la lettre, je peux la supprimer hein. Elle est là pour expliquer pourquoi Emrys a abandonné ses études.
Revenir en haut Aller en bas
Sidney Lisherness
♣ Hybride Chauve Souris ♣
Lycéen

avatar

Date d'inscription : 25/02/2009

Nombre de messages : 117
Muffins Muffins : 15

Rapport
Age: 17 ans
Orientation sexuelle: Uke
Compagnon:

MessageSujet: Re: Emrys Xeneumont   Jeu 17 Fév 2011 - 21:09

Comme dit dans le précédent message :
Citation :
En résumé, il faut juste changer les deux citations et ce sera bon !
Mais comme tu voulais des détails, détails j'ai donné. Tu as enlevé la première citation mais pas la seconde et jusqu'à preuve du contraire, un LYCÉE ne donne pas la permission de sauter la classe de CINQUIÈME. Donc non, tu n'as pas "fait tout ce que je t'avais dit de faire" sinon tu serais déjà validé.

C'est pas une périphrase, c'est une contradiction selon moi mais bref, non, c'est pas "la mort".

Concernant la lettre, c'est pour ça que je t'avais demandé pourquoi tu voulais faire sous forme de dossier parce qu'il faut que ça reste cohérent mais que ça l'est pas trop. Bref, change l'histoire du lycée et tu seras validé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kima-chan.livejournal.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Emrys Xeneumont   Dim 20 Fév 2011 - 14:56

... Si j'avais la possibilité de me faire hara-kiri, je le ferais. Mais bon.

Dans mon esprit relativement tordu et immature, constatant l'abscence d'école primaire et de collège à AK, j'avais naïvement cru que le Lycée Roger l'Estrange regroupait en fait le collège et le lycée. C'est le cas pour ma cité scolaire, elle n'a de "Lycée" que le nom puisqu'elle regroupe les clases de la sixième aux classes préparatoires. Je m'excuse. Je change tout de suite !

=> La lettre de "sautage" de classe est supprimée
=> La lettre d'Emrys à l'Université change de destinataire
Revenir en haut Aller en bas
Sidney Lisherness
♣ Hybride Chauve Souris ♣
Lycéen

avatar

Date d'inscription : 25/02/2009

Nombre de messages : 117
Muffins Muffins : 15

Rapport
Age: 17 ans
Orientation sexuelle: Uke
Compagnon:

MessageSujet: Re: Emrys Xeneumont   Dim 20 Fév 2011 - 18:07

Non, sinon je l'aurai appelé "Ecole" plutôt. C'est juste que je doute qu'il y a ait beaucoup de personnages âges de moins de 15 ans donc je n'ai pas fait de forum pour le collège.

Eh bien la fiche est validée alors, fais attention quand même aux incohérences et bon jeu ! =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kima-chan.livejournal.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Emrys Xeneumont   

Revenir en haut Aller en bas
 
Emrys Xeneumont
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Distributeur de sourires – ft. Emrys
» + et construire un empire juste pour ton sourire. (emrys)
» Emrys World | Un partenariat ?
» I'm not sorry -Emrys -
» CARRIE ELIZABETH EMRYS ► Ty Simpkins

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Animalia Kingdom :: Personnages-
Sauter vers: