AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Définition des races

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Saol
♦ PNJ ♦

avatar

Date d'inscription : 29/06/2009

Nombre de messages : 41
Muffins Muffins : 23

MessageSujet: Définition des races   Dim 31 Oct 2010 - 22:02

Les hybrides


Lorsque les scientifiques ont réussi à créer ces êtres, leur nouvel objectif à atteindre fut d'obtenir le plus d'informations. Toutes sortes d'informations. Mais surtout, quelles espèces pouvaient être fusionnées avec la race humaine. C'est pourquoi les hybrides sont de toutes « races » comme un tigre, un chat ou un chien. Certains gardent des signes distinctifs de l'espèce utilisée pour leur création ; un hybride chien pourra avoir les caractéristiques d'un labrador comme un hybride chat pourra avoir les caractéristiques d'un chartreux. Mais il existe aussi des hybrides de races moins communes, que cela soit des cygnes, des serpents, des crocodiles... Les scientifiques n'ont aucune restriction si ce n'est celle du sexe puisque les fusions sur le genre féminin ne sont pas viables. Le gène de l'hybride peut se manifester de différentes façons ; cela peut être une caractéristique physique comme des ailes ou une queue, mais aussi des caractéristiques plus comportementales, que cela soit un sentiment de supériorité venant des prédateurs, la peur de l'eau, une préférence pour la nuit ou autre... Parfois, le gène accorde aux hybrides une sorte de « don », qui vient en fait de l'animal utilisé pour la fusion. Ces « dons » n'ont rien de surnaturel et se retrouvent tout à fait dans la nature : une vision facilitée la nuit, une force impressionnante, une agilité à toutes épreuves...

Dès leur naissance dans le laboratoire des scientifiques, ils sont envoyés à Animalia Kingdom où ils retrouvent la famille avec laquelle ils vont vivre. Cette famille va certainement leur enseigner ce qu'eux-même ont appris quand ils étaient enfants : la vie se passe parfaitement bien si on ne se pose pas trop de questions. Les hybrides ne savent pas d'où viennent les enfants qu'ils demandent. Certains évoquent une légende semblable à celle de la cigogne. Ou bien, un sorcier les créerait à l'aide de sorts. Ou encore, les bébés sortiraient de la terre à l'aide de rituels complexes. Tant que ces pensées restent à l'état de mythes ou légendes, les scientifiques n'interviennent pas. Au contraire, le fait qu'il y ait différentes croyances freine la recherche de la vérité.

Ainsi, la plupart des hybrides sont dociles et se conforment à la loi la plus importante d'Animalia Kingdom : ne pas se poser trop de questions. La raison est simple : avant tout, ils sont heureux ainsi. Ils ont droit au bonheur, peuvent circuler librement dans la ville, mais aussi faire des études, choisir un logement ou un travail. La pauvreté et la délinquance ne sont que des phénomènes marginaux, qui suscitent peu d'inquiétude chez la majorité des hybrides. Et si cette idée de bonheur ne suffit pas à empêcher certains de trop réfléchir, les scientifiques ont su se servir de rebelles pour donner l'exemple. Ainsi, les hybrides savent que s'ils fouinent dans des affaires qui ne les regardent pas, ils risquent la prison. Ou la peine capitale. Il est donc bien plus réconfortant de ne pas sortir des rangs.

Les rebelles


Ces hybrides ont, pour une raison ou une autre, commencé à se poser des questions concernant leur existence ou tout simplement l'endroit clos dans lequel ils vivent. Certains ont déjà obtenu des réponses et font de leur mieux pour démanteler l'expérience grandeur nature des scientifiques. Et pour cela, ils ont dans l'intention de dévoiler au plus grand nombre d'hybrides le mensonge dont ils sont victimes. Les actions qu'ils entreprennent ne sont pas forcément terroristes ou dangereuses. Il peut s'agir de laisser un livre venu de l'extérieur dans des mains innocentes. Oh, quelle ne sera pas la surprise de cet hybride quand, en ouvrant ce livre de science, il trouvera une mine d'information à propos des femmes. Femmes dont il n'a jamais entendu parler. Leur but est d'inviter les autres hybrides à réfléchir sur leur condition, sur leur prétendu bonheur.

Les toutes premières manifestations publiques de ces rebelles, dans les années 2060 peu après la création de la ville, n'ont menées qu'à des bains de sang. C'est pourquoi à présent ils restent cachés. Certains sont recherchés par les scientifiques et ont d'autant plus de raisons de se faire discrets. D'autres ont gardé leurs incertitudes pour eux et procèdent le plus discrètement possible. C'est pourquoi il existe des « réseaux » d'hybrides rebelles, qui vivent dans des coins reculés de la ville, à l'insu des scientifiques. Ils se sont organisés, pour pouvoir retrouver et héberger les personnes recherchées et s'essayer à des actions de plus grande ampleur. Mais d'autres agissent seul, soit parce qu'ils ne connaissent pas les réseaux de rebelles, soit par préférence personnelle.

Toujours est-il que seul ou organisé, les faits et gestes des rebelles sont surveillés de très près par les scientifiques. Là encore, il y a différents niveaux. Certains sont simplement surveillés parce qu'ils sont jugés innocents jusqu'à ce qu'on obtienne des preuves de leur culpabilité. D'autres sont activement recherchés et seront probablement réduits au silence s'ils sont retrouvés...

Les humains


Ils sont à la fois omniprésents et invisibles. Ils sont un certain nombre à vivre en ville, même s'ils restent beaucoup moins nombreux que les hybrides. Tous sont sous couverture et tous travaillent pour les scientifiques, même s'ils ne font pas les mêmes choses. La plupart des humains à Animalia Kingdom sont eux-mêmes des chercheurs, des génies de la biologie ou de la génétique. Mais les dirigeants du projet se sont rapidement rendu compte que s'ils n'acceptaient que de grands scientifiques, ils ne trouveraient pas assez de personnes pour surveiller la totalité de la ville. Après tout, il n'était pas nécessaire d'être un grand savant pour recueillir de simples informations. Ni pour arrêter les hybrides rebelles. Mais un problème se posait : ils pouvaient faire confiance aux scientifiques travaillant dans la ville parce que ces derniers s'intéressaient à la science. Aucune chance donc qu'ils ne dévoilent leurs plans ou qu'ils sèment la panique. En revanche, pour une personne extérieure au projet, ils n'avaient aucune garantie.

Ils décidèrent alors de se servir de prisonniers, incarcérés pour des crimes plus ou moins importants. De cette façon, ils n'avaient pas de problème de paperasse : les directeurs de prisons étaient aux anges de pouvoir vider une cellule pour quelques billets. Ainsi, les criminels se voyaient offrir un choix : soit ils restaient en prison, soit ils participaient à ce projet. Mais ils ne reverraient plus leur famille – s'ils en avaient une – et devraient obéir au doigt et à l'œil, sans quoi ils seraient exécutés. Ces humains là sont donc surveillés de très près et à la moindre faute, sont condamnés à rester à Animalia Kingdom ou alors, se font simplement assassinés.

Malgré tout, leur présence reste inexistante aux yeux des hybrides. Pour ne pas évoquer de soupçons, ils se disent hybrides d'une certaine espèce. Peu importe qu'ils n'aient pas de signes physiques précis puisque c'est parfois le cas de réels hybrides. Ils ont pour ordre de ne pas trop se faire remarquer, de se fondre dans la masse tout en gardant les oreilles et les yeux grands ouverts...


Qui suis-je ?
I'm everybody. Every single thing in the world. I'm the World. But actually, I'm nothing...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Définition des races
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Enfin, 68, la définition à laquelle j'adhère totalement
» LES RACES DISPARUES
» Verni de finition
» Définition du jeu de rôle
» Les races One Piecéennes [spoil]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Animalia Kingdom :: Contexte-
Sauter vers: